Vendredi 23 février 2018

Laurent Salomé déplace des montagnes...

L'ŒIL

Le 1 octobre 2007

Patient, passionné, Laurent Salomé, le directeur des musées de Rouen depuis avril 2001, poursuit son travail de fourmi pour faire entrer l’art contemporain au musée des Beaux-Arts de sa ville.

Dans la tradition, c’est un voyage en Italie qui révèle à cet ancien étudiant de l’ESCP et de l’école du Louvre, se destinant à la gestion d’entreprises, sa vocation de conservateur... spécialiste du XVIIe siècle. À Grenoble, où il assiste Serge Lemoine dans l’installation du nouveau musée, naît son engouement pour l’actualité de l’art, à laquelle il ouvre ensuite le très beau musée des Beaux-Arts de Rennes. Dans celui de Rouen, des œuvres du Fnac seront exposées jusqu’au 21 février, le classant ainsi parmi les musées d’art contemporain régionaux. Les œuvres exposées ne sont pas, comme il est d’usage, les acquisitions d’une seule année. Ce sont des installations monumentales et techniquement complexes qui n’ont, pour cette raison, guère été vues. Saluons donc l’exposition impeccable d’œuvres gigantesques.

Le spectateur déambule dans un labyrinthe psychédélique d’Ackermann, dans un couloir concassé orange de Jorge Pardo,se perd dans l’eau noire de miroirs reflétant à l’infini des lucioles de Kusama… Dans la salle flamande du XVIe siècle, un luminaire de Pierre Huyghe étend ses tentacules colossales. À l’étage, Voltaire, le vieux sceptique des salles XVIIIe, est cerné de silhouettes découpées par Richard Fauguet dans du Vénilia. Mélange obligé, parfois délicat. « Le musée propose de très beaux espaces pour accueillir les œuvres. Mais la confrontation n’est intéressante que si elle a un sens profond. L’exposition d’œuvres contemporaines avec des œuvres anciennes commence à se faire un peu partout et, malheureusement, devient une manie... » Symbole de cette préoccupation, dans les collections permanentes, un Caterpillar de Wim Delvoye, parmi les primitifs flamands... L’ouverture d’un département contemporain est plus que jamais d’actualité.

Musées de la Ville de Rouen (76), rue Jacques Villon, tél. 02 35 71 28 40.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°564 du 1 décembre 2004, avec le titre suivant : Laurent Salomé déplace des montagnes...

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque