Dimanche 8 décembre 2019

Klimt et l’art total

Par Daphné Bétard · Le Journal des Arts

Le 29 janvier 2008 - 200 mots

La rétrospective consacrée à Klimt, à la fin du printemps, à la Tate Liverpool, sera sans nul doute l’un des temps forts de cette année pour la Capitale européenne de la Culture 2008. L’exposition met l’accent sur la participation du fondateur de la Sécession viennoise aux Wienner Werkstätte (Ateliers Viennois). Fondés en 1903 par l’architecte et designer Josef Hoffmann avec le peintre et designer Koloman Moser, les Wienner Werkstätte, dans la lignée du grand mouvement art nouveau initié par Klimt, réunissaient des architectes, designers, artisans et artistes dans une sorte de coopération destinée à mettre l’esthétique à la portée de tous. Prônant l’art total, les ateliers, dont la réalisation la plus célèbre est le Palais Stoclet à Bruxelles, firent faillite en 1932. Parmi la centaine d’artistes qui participa à leur grande exposition de 1908, figuraient Klimt, mais aussi Kokoschka, Egon Schiele, Emil Orlik, Carl Otto Czeschka, Richard Luksch... La manifestation britannique met en exergue les nouveautés et innovations que ces artistes ont introduit dans le domaine de l’art, de l’architecture, de la mode, et des Arts décoratifs en général. Tout au long du parcours, les peintures et dessins de Gustav Klimt sont exposés au regard des productions de Josef Hoffmann.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°274 du 1 février 2008, avec le titre suivant : Klimt et l’art total

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque