Galeriste

Jeanne Greenberg-Rohatyn et la LRGVDFA

L'ŒIL

Le 1 février 1999

Déjà conseillère artistique pour de nombreux musées et galeries, Jeanne Greenberg-Rohatyn ouvre le 18 février une galerie d’art américain et européen du XXe siècle, la Lawrence Rubin Greenberg Van Doren Fine Art. À New York Jeanne va ainsi représenter deux générations de marchands : la sienne, mais aussi celle de son père Ronald Greenberg et de son associé van Doren (Saint-Louis, Missouri), ainsi que Lawrence Rubin (Milan). Parallèlement à cette activité de galeriste, la jeune femme reste l’un des commissaires de la future Quadriennale du SMAK (Stedelijk Museum Voor Actuel Kunst) à Gand en Belgique. Prévue pour octobre 2001, Jeanne y montrera sa sélection de jeunes artistes internationaux. Elle a également supervisé le choix et l’accrochage d’œuvres contemporaines allant de Roy Lichtenstein à Ellsworth Kelly ou Brice Marden, qui décorent l’ambassade des États-Unis à Paris, résidence de Félix et Elizabeth Rohatyn, ses beaux-parents.

Lawrence Rubin Greenberg Van Doren Fine Art, 750 5th Avenue, New York, NY 10019, tél. 212 445 04 44.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°503 du 1 février 1999, avec le titre suivant : Jeanne Greenberg-Rohatyn et la LRGVDFA

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque