Mercredi 21 février 2018

Jean-Noël Jeanneney - Texte, image et son

Par Jean-Christophe Castelain · L'ŒIL

Le 17 juin 2010

Jean-Noël Jeanneney est un professionnel des mots, mais l’image pourrait tout aussi bien être le fil conducteur d’une longue et riche carrière. Les Rencontres d’Arles ne s’y sont pas trompées en lui confiant la présidence de la manifestation.

Joutes verbales
Normalien, agrégé d’histoire et docteur ès lettres, il manie le verbe avec virtuosité. Il n’a pas son pareil pour puiser dans ses vastes connaissances historiques matière à relativiser le présent. C’est d’ailleurs le thème d’une émission qu’il anime tous les samedis sur France Culture.

Il écrit beaucoup et en toute occasion, même si sa production éditoriale épouse les creux et les bosses de sa carrière. Quand il quitte la présidence de la BnF en 2007, c’est sous la forme d’une longue lettre qu’il s’adresse au personnel. Mais sa plume n’est jamais aussi affûtée que lorsqu’il ferraille pour une cause ou veut rétablir une vérité historique. En 2005, il est le premier à dénoncer le projet de numérisation de livres de Google, lui reprochant son prisme américain et l’abandon des droits. Ce fin bretteur de verbe est un sacré duelliste, un Cyrano de Bergerac, la phrase qui fait mouche et la touche virevoltante. À l’oral comme à l’écrit se glisse toujours une pointe de malice, y compris dans le timbre de la voix. Avec de telles dispositions et issu d’une dynastie d’hommes politiques (son grand-père a été président du Sénat et son père ministre du général de Gaulle), Jean-Noël Jeanneney ne peut échapper à la politique.

François Mitterrand en fait deux fois son secrétaire d’État, au Commerce puis à la Communication, après l’avoir remarqué à la présidence de Radio France puis lui avoir confié la mission du Bicentenaire. Il se présente ensuite « pour payer [sa] dette » à la députation dans son fief familial de Haute-Saône. Mission impossible, cette année-là, en 1993, c’est un raz-de-marée de la droite, il ne reste plus que cinquante-deux députés PS. Il se replie sur son poste de professeur à Sciences-Po, comme aujourd’hui après avoir quitté la BnF.

Décrypter les images
Ce « batailleur » qui « aime raconter des histoires », comme il se décrit, est persuadé que l’image est aussi importante que le texte bien qu’il l’ait peu rencontrée en faisant ses humanités.
Dans les années 1970, l’influente télévision commence à devenir un objet d’étude. Lui-même anime dès 1977 un séminaire sur le sujet à Sciences-Po au point de devenir un spécialiste de l’histoire des médias ; son ouvrage éponyme de référence va être réédité pour la cinquième fois. Il se nourrit de son passage à l’ancêtre du CSA et bien sûr à Radio France. C’est Jean-Noël Jeanneney qui institue, en 1992, le dépôt légal audiovisuel.  À la BnF, il fait traiter le fonds photographique du journal L’Aurore, crée une galerie permanente dédiée à la photographie, étoffe le programme d’exposition dans lequel ont figuré Cartier-Bresson et Salgado.

Pédagogue et républicain, il milite pour que l’on apprenne à décrypter les images, comme on apprend les grands textes à l’école. À 68 ans, cet adepte du vélo à Paris et du sport dans sa salle de bains (« il faut bien s’entretenir ») est plus que jamais engagé dans le débat public. Il trouve le temps de coprésider avec Élisabeth Guigou Europartenaires, un think tank sur l’Europe. Promoteur du texte et de l’image, il est aussi l’une des rares personnalités de la vie publique française du moment à conjuguer pensée et action à un tel niveau de lucidité.

Biographie

1942 Naît à Grenoble.
1979–1982 Membre du CSA.
1982-1986 P-DG de Radio France.
1988-1989 Président de la mission du Bicentenaire de la Révolution.
1991-1993 Secrétaire d’État.
2002-2007 Président de la BnF.
2010 Président du conseil scientifique des Rendez-vous de l’histoire de Blois.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°626 du 1 juillet 2010, avec le titre suivant : Jean-Noël Jeanneney - Texte, image et son

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque