Mardi 10 décembre 2019

Art contemporain

PORTRAIT

Hiroshi Sugimoto à Versailles

Par Stéphane Renault · Le Journal des Arts

Le 20 juin 2018 - 581 mots

Après Olafur Eliasson en 2016 et le « Voyage d'hiver » en 2017, le photographe japonais Hiroshi Sugimoto est l'artiste invité pour la onzième exposition d’art contemporain au Château de Versailles.

Hiroshi Sugimoto
Hiroshi Sugimoto devant le belvédère au domaine de Trianon dans le parc du château de Versailles
Photo Tadzio, 2018

1948 Naissance à Tokyo, au Japon. En 1970, il sort diplômé de l’université Saint-Paul de Tokyo, puis en 1974 du Art Center College of Design de Los Angeles. La même année, il s’installe à New York.

2000  Il reçoit un Honorary Doctorate of Fine Arts de la Parsons School of Design de New York et en 2001 le Prix international de la Fondation Hasselblad. En 2005, le Mori Art Museum de Tokyo lui consacre une exposition intitulée « Hiroshi Sugimoto, End of Time ». Depuis ses débuts à la Minami Gallery de Tokyo en 1987, le photographe a acquis une réputation de technicien d’exception avec ses tirages en noir et blanc, minimalistes et contemplatifs, de préférence en grand format. Plusieurs de ses séries sont devenues iconiques. Ainsi de son travail sur les édifices emblématiques de l’architecture du XXe siècle ou encore ses prises de vues d’écrans de cinéma immaculés, commencées à la fin des années 1970, réalisées dans de vieilles salles et drive-in américains à l’aide de chambres de grand format et des expositions extrêmement longues.

2009 Il reçoit le Praemium Imperiale pour la peinture à Tokyo. En 2012, il expose au Hara Museum of Contemporary Art à Tokyo et à la Galerie Fraenkel à San Francisco. À Londres, la Pace confronte ses photographies épurées en noir et blanc d’horizons départageant ciel et mer aux grandes toiles d’un des plus grands artistes abstraits du XXe siècle : « Rothko / Sugimoto : Dark Paintings and Seascapes ». En France, son travail est exposé au LaM, Lille Métropole musée d’art moderne, d’art contemporain et d’art brut. À son activité de photographe s’ajoutent depuis quelques années celles d’architecte et de sculpteur. On lui doit notamment un projet de bois et de verre, rénovation du mausolée de Gooh sur l’île de Naoshima dans la mer intérieure de Seto, au Japon, où l’architecte Tadao Ando a construit pour le collectionneur Soichiro Fukutake le Chichu Art Museum. Monet, James Turrell et Walter De Maria y dialoguent en parfaite harmonie avec la nature.

2013 Il est fait Officier de l’ordre des Arts et des Lettres à Paris. L’année suivante, il reçoit à New York le Prix Isamu Noguchi, du nom du célèbre sculpteur et expose un ensemble de sculptures, photographies, installations au Palais de Tokyo, à Paris, sous le titre « Aujourd’hui le monde est mort ». En 2017, The Royal Photographic Society de Londres lui décerne sa Centenary Medal. Une exposition, « The Sea and the Mirror », lui est consacrée au château La Coste, à Le Puy-Sainte-Réparade.

2018 Pour sa onzième édition d’art contemporain, le château de Versailles invite Hiroshi Sugimoto. Du 16 octobre au 20 janvier, l’artiste japonais investira les jardins du domaine de Trianon, plus particulièrement le Petit Trianon, les fabriques et les jardins, où il conviera art, architecture et spectacle vivant. « Ma carrière artistique a débuté avec la photographie, un travail en deux dimensions. Après des années passées à exposer mes photographies dans des galeries aux espaces difficiles à utiliser, j’ai décidé de devenir architecte pour créer des espaces tridimensionnels qui servent les artistes. Mon intérêt s’est ensuite tourné vers le spectacle vivant, qui ajoute à l’espace une quatrième dimension, le temps. » déclare l’artiste. Il succède à Jeff Koons, Xavier Veilhan, Takashi Murakami, Bernar Venet, Joana Vasconcelos, Giuseppe Penone, Lee Ufan, Anish Kapoor, Olafur Eliasson et l’exposition collective « Voyage d’Hiver » en 2017.

Les artistes à Versailles

2008 : Jeff Koons

2009 : Xavier Veilhan

2010 : Takashi Murakami

2011 : Bernar Venet

2012 : Joana Vasconcelos

2013 : Giuseppe Penone

2014 : Lee Ufan

2015 : Anish Kapoor

2016 : Olafur Eliasson

2017 : « Voyage d’hiver »

Thématiques

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°504 du 22 juin 2018, avec le titre suivant : Hiroshi Sugimoto, artiste : Le photographe japonais, prochain invité du château de Versailles

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque