Vendredi 19 octobre 2018

France - Etats-Unis

FRAME agrandit son cadre

Le Journal des Arts

Le 5 novembre 2004 - 433 mots

L’organisation accueille en son sein six importants nouveaux membres.

NEW YORK - Le FRAME (French Regional and American Museums Exchange) va s’ouvrir à six nouveaux membres. Constituée jusqu’ici de neuf musées régionaux français et de neuf musées américains, l’organisation franco-américaine va accueillir sous son aile les musées de beaux-arts de Dijon et Tours, l’ensemble des musées de Marseille, ainsi que le High Museum d’Atlanta, le Denver Art Museum, et le Los Angeles County Museum of Art (Lacma). La première réunion des 24 membres se tiendra à Grenoble du dimanche 7 au mercredi 10 novembre.

Il aura fallu moins d’un an à Françoise Cachin et Elizabeth Rohatyn, les deux fondatrices de l’organisation, pour parvenir à cette décision collégiale. « Nous avons décidé ensemble, d’un commun accord avec les 18 membres existants, d’accueillir ces 6 nouveaux membres, souligne Françoise Cachin. Les choix sont à la fois géographiques – il suffit de regarder la carte des États-Unis – et basés sur la qualité des collections. » Le directeur américain de FRAME, Richard Brettell, de l’université du Texas à Dallas, renchérit : « Cette croissance assurera l’enrichissement des institutions membres grâce à de nouveaux professionnels des musées, de nouvelles collections permanentes et un nouveau public régional. »

Si la qualité des collections des musées de Tours, de Dijon et de l’ensemble des musées de Marseille, sans parler de la richesse des collections du Lacma, a été un facteur déterminant, les personnalités des conservateurs de ces institutions le sont également. Françoise Cachin signale notamment la double casquette de Jean-Patrice Marandel, conservateur français du Lacma, installé aux États-Unis depuis plusieurs années et donc parfaitement adapté au fonctionnement transatlantique de FRAME. Pour ce qui est d’un développement à long terme, la cofondatrice préfère éviter les lourdeurs caractéristiques d’une structure internationale : « Ajouter six nouveaux membres d’un coup, c’est déjà beaucoup ! On n’en rajoutera pas d’autres avant plusieurs années. »

Créé en 1999 par Françoise Cachin, alors à la tête de la direction des Musées de France, et Elizabeth Rohatyn, à l’époque épouse de l’ambassadeur américain en France, Felix G. Rohatyn, FRAME compte à son actif l’organisation de six expositions, la publication de cinq ouvrages ainsi que le parrainage d’échanges et de déplacements entre les équipes des institutions membres. Parallèlement, FRAME a reçu plusieurs dons – un million de dollars de la Fondation Annenberg, 300 000 dollars de la Fondation Florence-Gould ainsi que 500 000 dollars d’entreprises françaises et américaines – destinés au développement de son site Internet et à la création de E-FRAME, un réseau intranet donnant aux membres l’accès aux bases de données de chaque institution participante.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°202 du 5 novembre 2004, avec le titre suivant : FRAME agrandit son cadre

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque