Numérique - Société - Ventes publiques

Edward Snowden vend son premier NFT pour 5,5 millions de dollars

Par Charles Roumégou · lejournaldesarts.fr

Le 23 avril 2021 - 336 mots

Le produit de la vente de l’œuvre réalisée par le lanceur d’alerte est reversé à la Fondation pour la liberté de la presse.

Edward Snowden, Stay Free, 2021, NFT. © E. Snowden / Foundation
Edward Snowden, Stay Free, 2021, NFT.
© E. Snowden / Foundation

Malgré les controverses, les NFT continuent de fasciner : le célèbre lanceur d’alerte, Edward Snowden, a ainsi vendu aux enchères, le 16 avril 2021, sa première œuvre numérique sur la plateforme en ligne Foundation, une place de marché permettant de collecter et d’échanger des œuvres digitales, qui a notamment organisé la vente récente de NFT de l’ex-mannequin Kate Moss.

Adjugée pour la somme de 5,4 millions de dollars (près de 4,5 M€), soit 2 224 ethers, à un acheteur dont l’identité reste pour l’heure inconnue, l’œuvre, intitulée Stay Free, est une image numérique représentant le portrait en noir et blanc du lanceur d’alerte, réalisé par le photographe britannique Platon, dont les traits de visage se révèlent à travers l’arrêt de la Cour d’appel de San Francisco du 7 mai 2015. Cette décision de justice avait établi l’illégalité des méthodes de surveillance de la NSA, lesquelles avaient été révélées au grand jour par Edward Snowden en juin 2013.

L’ex-employé de la National Security Agency (NSA), chargée de la sécurité des systèmes d’information du gouvernement américain, avait révélé la surveillance électronique de masse orchestrée depuis plusieurs années par le gouvernement des États-Unis via ses services secrets, lesquels, sous couvert de lutte contre le terrorisme, interceptaient mails et conversations téléphoniques du monde entier. 

Recherché par Washington après avoir divulgué à la presse - depuis Hong Kong - des dizaines de milliers de documents prouvant l’étendue de l’espionnage, Edward Snowden avait gagné la Russie dans l’espoir de rejoindre l’Équateur. Toutefois, l’invalidation de son passeport par les États-Unis a contraint le lanceur d’alerte à demander l’asile aux autorités russes. Depuis octobre dernier, l’intéressé bénéficie d’un titre de résident permanent en Russie. 

L’intégralité du produit de la vente aux enchères sera reversée à la Freedom of the Press Foundation, une organisation à but non lucratif qui protège et défend le journalisme d’intérêt public, dont le conseil d’administration est présidé par Edward Snowden depuis 2016.
 

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque