Mercredi 13 novembre 2019

Société

Destruction d’une oeuvre de Banksy accusée de racisme

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 3 octobre 2014 - 167 mots

CLACTON-ON-SEA / ROYAUME-UNI

CLACTON-ON-SEA (ROYAUME-UNI) [03.10.14] – Une peinture murale de l’artiste de street art, Banksy, représentant des pigeons brandissant des pancartes contre l’immigration, a été effacée à Clacton-on-Sea, car jugée raciste.

Cinq pigeons excluent de leur groupe un petit oiseau vert, en brandissant des pancartes sur lesquelles sont écrit : « Migrants not welcome » (Migrants pas bienvenus), « Go back to Africa » (Retournez en Afrique) et « Keep off our worms » (Eloignez-vous de nos vers).

Ce dessin humoristique de Banksy, qui avait pour but de critiquer le racisme, a été mal compris par les habitants de Clacton-on-Sea et le conseil local de Tendring a effacé l’image du mur, après avoir reçu des plaintes reprochant le caractère « choquant » et « raciste » de la peinture.

Selon la BBC, le conseil local affirme ne pas savoir que l’oeuvre avait été peinte par Banksy. Les élections municipales qui doivent se dérouler le 9 octobre prochain à Clacton-on-Sea ont sans doute incité le conseil local à agir rapidement.

Légendes photos

L'oeuvre murale de Banksy sur un mur de Clacton-on-Sea avant sa destruction - Photo Banksy

La seconde photo est actuellement (3 octobre 2014) sur la page d'accueil du site de Banksy, c'est même le seul visuel sur cette page : banksy.co.uk

Thématiques

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque