Dimanche 9 décembre 2018

Marseille Provence 2013 et ses fonds mouvants

David Guetta n’est pas un artiste contemporain

Le fonds de dotation d’art contemporain de Marseille ne servira pas à financer un concert payant de David Guetta en juin prochain.

Par Margot Boutges · Le Journal des Arts

Le 27 février 2013 - 521 mots

Le concert de David Guetta organisé et subventionné par la ville de Marseille ne sera pas financé par le fonds de dotation « Marseille-Art 2013-2020 » comme le laissait entrevoir un conseiller municipal. Créé en 2010 pour acquérir des œuvres d’art contemporain, ce fonds a joué jusque-là le rôle de réserve financière pour les manifestations événementielles de l’association MP 2013.

MARSEILLE - Dans le cadre de la programmation de Marseille Provence 2013, le parc Borély, lieu patrimonial abritant le château éponyme, accueillera en juin un concert du DJ David Guetta. Cette manifestation, subventionnée par la Ville à hauteur de 400 000 euros, n’en finit pas de faire grincer les dents de nombreux habitants de la cité phocéenne. Une pétition circule sur Internet pour dénoncer ce financement, présenté comme « un cadeau de la ville à une entreprise privée ». En effet, la société Adam Productions encaissera à la fois cette subvention et les recettes du concert (tickets, boissons et autres produits vendus sur place) estimées à plus d’un million d’euros. Les billets d’entrée pour accéder à un espace d’ordinaire gratuit et mis gracieusement à disposition de l’organisateur de concerts par la Ville sont facturés entre 44 et 59 euros. Un montant élevé qui ne permettra pas à tout à chacun de participer à ce que la ville présente pourtant comme un « grand événement populaire ».

Sur les 400 000 euros de subvention annoncés le 10 décembre dernier en conseil municipal, 200 000 euros proviendront des caisses de la Ville et 200 000 euros seront apportés par un mystérieux sponsor privé. Yves Moraine, président du groupe UMP, avait laissé entrevoir que l’un des deux fonds de dotation mis en place par la Ville en 2010 (voir le JdA n°351, du 8 juillet 2011) pourrait être mis à contribution. « Marseille-Patrimoine 2013-2020 » et « Marseille-Art 2013-2020 » ont respectivement été créés pour financer des actions liées au patrimoine et à l’art contemporain. Le deuxième, parent pauvre du tandem, a vu ses missions évoluer depuis sa création. De « soutien pour l’achat et le prêt d’art contemporain » en 2011, il est devenu en 2012 « soutien de l’art contemporain sous toutes ses formes », la musique faisant dorénavant partie de son champ d’action.

Accusés de court-circuiter la recherche de financement privé de l’association Marseille-Provence 2013 (MP 2013) alors en quête de 15 millions d’euros pour boucler son budget, les deux fonds avaient fait polémique lors de leur création. « Il n’y a pas de concurrence ! », avait affirmé Daniel Hermann, adjoint au maire délégué à la Culture. « Les fonds de dotation de la Ville sont consacrés à l’achat d’œuvres et au patrimoine. MP 2013, c’est de l’événementiel. En termes de mécénat, ce sont des actions très différentes.» Le fonds de dotation « Marseille-Art 2013-2020 » n’a jusqu’ici servi qu’à financer, grâce à l’apport des entreprises Bouygues et Elior, la soirée d’ouverture de MP 2013 et la création d’une animation sur le pavillon M, vitrine de l’association.

La Ville de Marseille nous a fait savoir qu’il n’était pas prévu que ce fonds de dotation finance le concert de David Guetta.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°386 du 1 mars 2013, avec le titre suivant : David Guetta n’est pas un artiste contemporain

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque