Samedi 15 décembre 2018

Une pierre lunaire offerte au Rijksmuseum s’avère être du bois pétrifié

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 1 septembre 2009 - 223 mots

LA HAYE (PAYS-BAS) [01.09.09] – Après une étude au microscope, une pierre supposée d’origine lunaire, conservée au Musée national des Pays-Bas depuis 1991, a été identifié comme étant du bois pétrifié.

Le Rijksmuseum, à Amsterdam, avait hérité en 1991 d’une pierre lunaire après la mort de l’ancien premier Ministre néerlandais Willem Drees. Ce dernier l’avait reçue en 1969 de l’ambassadeur américain aux Pays-Bas William Middendorf lors d’une tournée dans ce pays de trois astronautes américains qui envoyés sur la lune en 1969. Pourtant, l’AFP rapporte que la pierre lunaire est en fait un morceau de bois pétrifié !

Estimant qu’il était improbable que la NASA se soit séparée d’une des rares pierres lunaires ramenées sur Terre après le premier atterrissage, un expert des questions spatiales a alerté la rédactrice en chef du magazine interne du musée Xandra van Gelder. Une analyse faite par des spécialistes et une étude au microscope ont révélé ainsi la vraie composition de l’objet.

« Quand nous l’avions reçue, nous l’avions assurée pour 100 000 florins, soit 50 000 euros d’aujourd’hui », a affirmé Gelder. L’ancien ambassadeur américain aux Pays-Bas William Middendorf, le seul témoin encore en vie de cette affaire, « ne se rappelle pas de cette histoire en détail ».

Légende Photo : la pierre lunaire n'est en fait qu'un morceau de bois pétrifié - © Rijksmuseum

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque