Vendredi 23 février 2018

Le Musée des Beaux-arts du Vietnam veut faire le tri dans ses collections entre les faux et les vrais

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 12 août 2009

HANOI (VIETNAM) [12.08.09] – Une quantité inconnue de faux, fabriqués pendant la Guerre du Vietnam, se trouve mélangé aux oeuvres authentiques de la collection du Musée de Beaux-Arts du Vietnam.

Le Musée des Beaux-arts du Vietnam

Craignant un bombardement par les Américains lors de la guerre du Vietnam, le personnel du Musée des Beaux-Arts à Hanoi avait caché à l’époque plusieurs pièces des collections dans la campagne et demandé à ses conservateurs de créer de faux de haute qualité pour les remplacer. Mais, comme le révèle le New York Times, cette stratégie s’est mal finie : l’actuel directeur du musée Truong Quoc Binh ignore quels sont les faux et quels sont les originaux dans cette collection composée de plus de 20 000 sculptures, peintures, céramiques et artisanats traditionnels.

« On fait des efforts pour avoir une analyse détaillée des pièces exposées et en réserve. Après l’évaluation, on essayera de les classer », a expliqué le directeur.

Ce problème qui existe depuis trois décennies n’est devenu un débat public que cette année certainement en lien avec la plus grande liberté d’expression dans le pays. En avril 2009, une conférence consacrée à ce sujet a ainsi eu lieu à Danang.

Nguyen Do Bao, l’ancien président de l’Association des Beaux-Arts de Hanoi, estime que ce récent intérêt d’éclaircissement s’inscrit dans la volonté d’intégration du pays dans l’économie mondiale. « Si nous voulons rejoindre la communauté internationale, il faut qu’on commence par remettre les choses en état », a-t-il expliqué.

Légende photo : Le Musée des Beaux-arts du Vietnam, à Hanoi © Creative Commons

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque