Mercredi 24 octobre 2018

Démission au sein du NEA après les accusations de récupération politique des artistes

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 15 septembre 2009 - 275 mots

WASHINGTON (ETATS-UNIS) [15.09.09] – Le directeur de la communication du NEA a démissionné lundi de ses fonctions au sein de l’agence. Il est accusé de « propagande » par un présentateur de Fox News et mis en cause par un sénateur.

Yosi Sergant a démissionné de son poste de directeur de la communication du NEA (National Endowment for the Arts). L’ancien porte-parole de l’agence fédérale est mis en cause depuis quelques semaines dans une affaire complexe portant sur la neutralité du NEA vis-à-vis de la Maison Blanche.

Sergant est accusé par Glenn Beck, un présentateur de la chaîne de télévision Fox News, d’avoir « utilisé l’argent des taxes de l’Etat pour créer une machine de propagande en faveur de l’Administration Obama ».
Fin août, lors d’une conférence téléphonique, le porte-parole du NEA aurait encouragé les participants à créer un art pour soutenir le calendrier de l’Administration Obama, en promouvant la campagne « United We Serve ». Or « United We Serve » est une association semi-publique créée en 1994 et administrée par la Première Dame Michelle Obama.
Ce conflit d’intérêts a essuyé les critiques des médias américains.

De plus, Yosi Sergant est depuis longtemps dans la ligne de mire des adversaires du Président Obama : il a participé avec l’artiste Shepard Fairey à l’élaboration du célèbre poster « Hope » de Barack Obama pendant la campagne présidentielle.

Selon le Huffington Post, la direction du NEA et la Maison communiquent peu sur cette démission. Mais selon des sources familières de l’agence, c’est un recul significatif du NEA qui résulte directement de la controverse.
La Maison Blanche a déclaré n’avoir pas demandé la démission de Yosi Sergant.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque