Mercredi 12 décembre 2018

Un musée anglais vend ses œuvres pour refaire son toit

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 28 février 2008 - 264 mots

COMPTON (ROYAUME-UNI) [28.02.08] %26ndash; The Watts Gallery, petit mus%26eacute;e du sud de l%26rsquo;Angleterre, s%26rsquo;appr%26ecirc;te %26agrave; vendre deux peintures majeures de ses collections afin de financer la r%26eacute;fection urgente de sa toiture.

Cette décision confirme l’adoption au Royaume-uni du principe d’aliénabilité des collections, en cas d’extrême nécessité. D’abord proposé aux musées britanniques, Le Triomphe de l’amour de Sir Edward Burnes-Jones et Jasmine d’Albert Moore, estimés 1,4 millions de livres (1,8 millions d’euros) seront finalement livrés aux enchères par Christie’s. Le produit de la vente devrait permettre de réparer la fuite dans le toit du musée qui menace l’intégrité des œuvres léguées en 1904 par le couple d’artistes et fondateurs de la Gallery, Frederic et Mary Watts.

Cette mesure « difficile à prendre» pour le musée intervient dans le droit fil du vote de l’Association des musées britanniques qui autorise, depuis le mois d’octobre dernier, les institutions à céder uniquement « en cas d’extrême nécessité », une ou des œuvres de leur collection. Ce changement brutal d’éthique divise la communauté des musées outre-Manche. Les promoteurs de l’aliénabilité, comme Roy Strong, directeur du V&A Museum, défend que « les musées ne peuvent indéfiniment garder le même empilage de choses ». D’autres, opposés à ce principe, comme Hugh Leggatt, commissaire d’exposition, s’inquiètent de la réaction négative des futurs donateurs qui ne verront pas d’un bon œil la perspective de voir leurs œuvres vendues au bout de quelques années. En France, cette inquiétude était récemment partagée par la Commission Rigaud qui recommande fermement, à la différence de ses voisins anglais, l’inaliénabilité des œuvres d’art des collections nationales. (source www.wattsgallery.org.uk)

 
Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque