Un duo franco-japonais à la tête de la Villa Kujoyama

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 22 juillet 2014 - 247 mots

KYOTO (JAPON) [22.07.14] - Le Français Christian Merlhiot et la Japonaise Sumiko Oé-Gottini ont été nommés pour diriger la Villa Kujoyama, antenne de l’Institut français du Japon à Kyoto. Après des travaux de rénovation, la Villa va rouvrir ses portes à l’automne 2014 en accueillant une résidence d’artistes.

Le 16 juillet 2014, Christian Merlhiot et Sumiko Oé-Gottini ont été nommés à la direction de la Villa Kujoyama par l’Institut français et l’Institut français du Japon.

Le cinéaste Christian Merlhiot (1963), nommé directeur, a déjà été résident à la Villa Kujoyama en 2011 où il a réalisé le film Slow Life. En 2002, il a rejoint le laboratoire de création du Palais de Tokyo.

La productrice indépendante Sumiko Oé-Gottini, nommée directrice du développement et des partenariats, collabore avec plusieurs institutions artistiques, notamment le Musée Guimet, le Palais de Tokyo ou les Frac (Fonds Régionaux d'Art Contemporain).

La Villa Kujoyama, créée en 1992 à Kyoto, accueille chaque année une douzaine de créateurs et de chercheurs confirmés qui souhaitent développer un projet. Suite à 18 mois de fermeture pour rénovation, financée par Pierre Bergé, la Villa Kujoyama va rouvrir le 4 octobre 2014 avec un nouveau programme de résidences plus ouvert sur le Japon et les métiers d’art et la création d’un tandem franco-japonais formé par un duo de créateurs autour d’un unique projet « Kujoyama en duo ».

Les programmes de résidences, qui débuteront en septembre, sont financés par la Fondation Bettencourt Schueller pour une durée de trois ans.

Légendes photos

Christian Merlhiot et Sumiko Oé-Gottini - © Photo Justine Emard
La Villa Kujoyama, Kyōto, Japon - © Photo Adrien Petit
Photos courtesy Villa Kujoyama / Institut français

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque