Samedi 16 novembre 2019

Polaroid arrête la production de ses légendaires films instantanés et se déclare en faillite

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 29 décembre 2008 - 260 mots

NEW YORK (ETATS-UNIS) [30.12.08] – La fermeture des usines de films Polaroid aux Etats-Unis et au Mexique fait de nombreux malheureux. D’autre part, l’entreprise a du se déclarer en faillite, victime de malversations de la part de son actionnaire.

Le film instantané légendaire de Polaroid vit ses derniers instants, depuis que les usines de films aux Etats-Unis et au Mexique ont fermé en août 2008 après plus de soixante-dix ans d’activité. Cette décision de l’entreprise, qui cède au numérique au point de lui dédier toute son activité, est à l’origine d’un mouvement de contestation, raconte le New York Times.

Des milliers de défenseurs du format photo qui a été la signature de quelques grands artistes du 20ème siècle ont rejoint le groupe Save Polaroid, qui propose aux amateurs de Polaroid de partager leurs expériences, de participer à des concours photo, et surtout, de donner leur voix à une pétition pour la sauvegarde du film instantané.

D’autre part, l’entreprise Polaroid a dû se déclarer en faillite en décembre 2008, victime de malversations de la part de son actionnaire principal, Petters Group Worldwide, ajoute le France Soir. Ce dernier fait l’objet d’une enquête pour fraude présumée qui aurait compromis la santé financière de Polaroid et d’autres sociétés détenues par Petters Group. Placée sous la protection du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites, l’entreprise Polaroid pourra se placer sous la protection d’un tribunal afin de mener plus facilement sa restructuration. La dirigeante de Polaroid, Mary L. Jeffries, affirme que « l’entreprise dispose de suffisamment d’argent pour financer cette réorganisation ».

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque