Reprise des fouilles autour du phare d’Alexandrie

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 21 octobre 2009

L’archéologue francais Jean-Yves Empereur, qui a réalisé en 1994 les premières fouilles sous-marines sur le site du phare d’Alexandrie, l’une des sept merveilles du monde, va entreprendre, début avril, de nouvelles recherches.

PARIS. "Il s’agira de dégager le bas des jambes de statues colossales, coincées sous des blocs de béton formant une digue", a annoncé Jean-Yves Empereur. Cette digue, qui avait été édifiée pour protéger le fort mamelouk de Kaitbay, sera déplacée et reconstruite quelques dizaines de mètres plus au nord pour permettre de protéger à la fois le fort et le site antique, datant de l’époque des Ptolémée, aux IIIe, IIe et Ier siècles avant J.-C. Les travaux devraient s’achever début 1998 et déboucher sur une exposition consacrée à "La gloire d’Alexandrie", en mai 1998 à Paris. Par la suite, l’équipe de trente archéologues-plongeurs s’attaquera à l’étude d’une quarantaine d’épaves de bateaux grecs et romains qui gisent par 12 mètres de fond et ont été découvertes en novembre dernier au nord du site du phare.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°35 du 4 avril 1997, avec le titre suivant : Reprise des fouilles autour du phare d’Alexandrie

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque