Dimanche 8 décembre 2019

Mécénat

Livre d'heures de François Ier : la somme demandée aux Français déjà atteinte

Par LeJournaldesArts.fr (avec AFP) · lejournaldesarts.fr

Le 11 janvier 2018 - 305 mots

PARIS

François 1er est toujours aussi populaire : un million d'euros nécessaire à l'acquisition de son précieux Livre d'heures a déjà été apporté par 6 800 donateurs, deux fois plus vite que prévu par la campagne lancée par le Louvre. 

Manuscrit de petit format (8,5 cm de hauteur x 6,5 cm de largeur), le Livre d'heures de François Ier comprend seize peintures et de nombreuses initiales décorées. Sa reliure en or émaillé est ornée de pierres précieuses
Manuscrit de petit format (8,5 cm de hauteur x 6,5 cm de largeur), le Livre d'heures de François Ier comprend seize peintures et de nombreuses initiales décorées. Sa reliure en or émaillé est ornée de pierres précieuses
Photo S.J. Philips

Joyau d'orfèvrerie et d'enluminure de la Renaissance, cette pièce classée "oeuvre d'intérêt patrimonial majeur" est mise en vente dix millions d'euros par un collectionneur londonien. Un montant qui représente le double du budget annuel d'acquisition du Louvre (5,2 millions d'euros). La moitié de cette somme est déjà financée par le groupe LVMH. Pour le reste, le Louvre a fait appel aux Français, dans le cadre d'une opération "Tous mécènes", la huitième du genre lancée le 24 octobre 2017 et devant se terminer le 15 février. 6 800 personnes ont répondu à l'appel dont 55 % de primo-donateurs, a annoncé mercredi le musée, qui a décidé de poursuivre la campagne. En parallèle, le Louvre recherche des fonds auprès d'entreprises et de grands donateurs.

Oeuvre "sans équivalent dans les collections françaises et étrangères", selon le président du Louvre, Jean-Luc Martinez, le Livre d'heures est le seul témoignage encore existant des biens de la dynastie des Valois disparus à la fin du XVIe siècle. Manuscrit de petit format (8,5 cm de hauteur pour 6,5 cm de largeur), il comprend seize peintures et de nombreuses initiales décorées. Sa reliure en or émaillé est ornée de pierres précieuses et de deux grandes plaques de cornalines gravées (pierres semi-précieuses). Il est accompagné d'un signet ou marque-page en forme de colonne sertie de rubis et de turquoises. Acquis par François Ier en 1538, le Livre d'heures est en Angleterre depuis le XVIIIe siècle. Il a appartenu à Jeanne d'Albret, reine de Navarre (1555-1572), nièce de François Ier et mère d'Henri IV qui en hérita à son tour. Marie de Médicis le céda plus tard au cardinal Mazarin.

Cet article a été publié par l’AFP le 10 janvier 2018.

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque