Jeudi 13 décembre 2018

Le nouveau musée d’art moderne de San Francisco

Les choix directeurs de John Lane

\"Into a New Museum\" ouvre le programme des expositions

Par Roger Bevan · Le Journal des Arts

Le 1 janvier 1995 - 448 mots

L’exposition \"Into a New Museum\", qui inaugure la galerie principale du dernier étage du nouveau San Francisco Museum of Modern Art (SF MoMA), reflète l’évolution de ses collections depuis que John Lane est à leur tête.

SAN FRANCISCO - "Into a New Museum" propose, jusqu’au 18 juin, un choix d’œuvres d’art contemporain acquises par le musée depuis la nomination, en 1987, de John Lane à sa direction. Une sélection d’œuvres parmi lesquelles : quatre compositions abstraites de la période tardive de De Kooning, Grove Group I et Cold Mountain 3 ; deux peintures importantes de Brice Marden ; la dernière peinture achevée de Barnett Newman The Spirits that Lend Strength are Invisible I-V ; la série complète des cinq peintures exécutées par Sigmar Polke pour l’"International Carnegie" de 1988 ; Osiris et Isis d’Anselm Kiefer et une sculpture en porcelaine, Michael Jackson and Bubbles, de Jeff Koons.

Une fontaine originale de Jasper Johns
Une exposition d’acquisitions récentes d’œuvres d’artistes plus jeunes, dont Robert Gober et Rebecca Horn, est programmée pour cet été, lorsque Richard Serra recréera une fontaine exécutée en 1969 par Jasper Johns, que ce dernier a récemment offerte au musée. Elle sera accompagnée des huit autres œuvres de cet artiste que possède le musée.

La femme au chapeau de Matisse
D’autres acquisitions figurent à l’exposition d’inauguration des collections permanentes du musée, installées dans une enfilade de galerie, au premier niveau de l’édifice de Mario Botta : la célèbre Femme au chapeau de Matisse, un grand portrait fauve de sa femme, qu’il peignit à Paris à l’automne 1905, ainsi qu’un croquis pour Le Bonheur de vivre, tous deux légués par Elisa Haas ; une série de dix-huit œuvres de Paul Klee, legs ou prêts de longue durée de Carl Djerassi et un ensemble de quinze peintures européennes – réunies par Jan et Mitsuko Shrem – comprenant des œuvres de Picabia, Dali, Dubuffet et Francis Bacon ; des peintures pop de Lichtenstein, Warhol et Indiana, dons de Harry et Mary Margaret Anderson, qui avaient déjà cédé Collection de Rauschenberg et Land’s End de Johns au musée en 1972.

Parmi les expositions temporaires, "Public Information : Desire, Disaster, Document" (18 janvier-30 avril), une analyse de l’emploi de l’image photographique dans l’art contemporain, centrée sur le travail de quinze artistes, parmi lesquels Andy Warhol, Gerhard Richter, John Baldossari, Cady Noland, Jeff Wall et Stan Douglas.

L’exposition itinérante "Japanese Art 1945 : scream against the sky", inaugurée au Guggenheim Museum de SoHo, à New York, sera présentée cet été (1er juin-3 septembre) et la grande exposition des dernières peintures de Willem De Kooning, que prépare le conservateur en chef du Musée Gary Garrels, suivra à l’automne (du 22 septembre au 8 janvier 1996).

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°10 du 1 janvier 1995, avec le titre suivant : Les choix directeurs de John Lane

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque