Polémique

Les Beuys attaquent

Le Journal des Arts

Le 28 avril 2009

La famille de l’artiste souhaite que ses œuvres déposées au château de Moyland rejoignent Düsseldorf.

FRANCFORT - Eva Beuys, la veuve de l’artiste Joseph Beuys, et les enfants du couple exigent la restitution des œuvres et des documents conservés au Musée du château de Moyland, à Bedburg-Hau, en Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Selon eux, le musée s’est si mal occupé des unes et des autres, tant sur un plan administratif que du point de vue de l’histoire de l’art, qu’il ternit la réputation de l’artiste. Parmi les actes incriminés, la famille cite la violation du droit d’auteur, les titres erronés des œuvres ainsi que des restaurations grossières. Le château de Moyland abrite la plus importante collection d’œuvres de Beuys au monde, ainsi que 220 000 documents d’archive, le tout donné par Hans et Franz Joseph van der Grinten. Les deux frères ont soutenu l’artiste dès les années 1940, alors qu’il était peu connu. Beuys appréciait l’effort des deux hommes pour rendre accessible son travail. Parallèlement à leur rôle de mécènes, les van der Grinten ont régulièrement organisé des expositions. Enfin, en 1990, ils ont créé une fondation, sise au château de Moyland, pour y exposer leur collection.
Or la famille Beuys leur conteste la propriété d’un nombre important de pièces, arguant que l’artiste ne leur avait confié œuvres et documents que pour les conserver de manière temporaire. Le conseil d’administration de la fondation a rejeté les accusations de la famille, les estimant « ni exactes ni fondées d’un point de vue légal ». Réputée pour son extrême vigilance quant à la sauvegarde du patrimoine artistique de son époux, ainsi que pour son expertise, la veuve de l’artiste se plaint depuis longtemps de ne pas avoir été associée aux procédures décisionnelles du musée. Par ailleurs, la critique n’a pas épargné le musée sur sa manière de disséminer et d’exposer les œuvres qu’il conserve. L’absence d’un directeur à sa tête depuis l’été 2005 n’a fait qu’aggraver le problème. La fondation est dotée d’une structure administrative complexe, et sa gestion est assurée par le propriétaire du château, Franz Joseph van der Grinten (Hans est décédé en 2002), associé au Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, qui subventionne  le musée. Un rapport émanant du gouvernement de Rhénanie-du-Nord-Westphalie suggère de relocaliser la collection à Düsseldorf, capitale du Land. Décision approuvée par Eva Beuys qui se dit prête à créer une fondation, basée à Düsseldorf, où seraient réunies les œuvres conservées par le musée ainsi que ses propres archives.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°302 du 2 mai 2009, avec le titre suivant : Les Beuys attaquent

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque