Mercredi 23 septembre 2020

Archéologie

Le plus ancien sanctuaire de l’humanité, situé en Turquie, va être restauré

Par Julie Paulais · lejournaldesarts.fr

Le 28 janvier 2016 - 400 mots

GOBEKLI TEPE (TURQUIE) [28.01.16] – Le site archéologique de Göbekli Tepe, qui abrite les plus anciens temples jamais découverts, va bénéficier d’un important projet de restauration et de valorisation dans le but de faire revenir les touristes dans cette région proche de la Syrie.

L’un des plus anciens monuments du monde va bientôt bénéficier d’une importante restauration. Un nouveau projet lancé par le gouvernement turc permettra de restaurer et de promouvoir le site de Göbekli Tepe, qui abrite les plus anciens temples jamais découverts, relate The Archaeology News Network.

Göbekli Tepe est un site archéologique datant de la fin du Mésolithique au début du Néolithique, situé au sud-est de l’Anatolie, près de la frontière avec la Syrie. L’impact sur le tourisme du conflit en Syrie et la présence à quelques kilomètres de camps de réfugiés s’est particulièrement fait sentir dans cette région montagneuse. La Turquie espère à terme redorer l’image de l’Anatolie et faire de nouveau venir les touristes sur ce site archéologique d’importance majeure.

Découvert en 1995, le site de Göbekli Tepe a profondément changé la façon dont les archéologues envisageaient les origines de la civilisation. Ses structures circulaires, avec leurs piliers monolithiques en forme de T gravés de formes d’animaux et de phallus, sont âgées de plus de 12 000 ans, donc beaucoup plus anciennes que l’invention de l'agriculture ou même de la poterie.

Lors du Forum économique mondial de Davos, en Suisse, le Groupe Doğuş, un des conglomérats les plus puissants de Turquie, a annoncé qu’ils prévoient de dépenser 15 millions de dollars (13,8 millions d’euros) au cours des 20 prochaines années pour soutenir le projet, en partenariat avec la National Geographic Society.

Ce nouveau financement arrive à un moment critique pour Göbekli Tepe. Le site ayant gagné en notoriété internationale, les agences de voyage proposent désormais des visites spéciales qui amènent des centaines de touristes par autocar sur place. Une boutique de souvenirs et un parking ont été créés récemment, et le plus grand musée archéologique de la Turquie a ouvert récemment dans la ville voisine d'Urfa.

Les fonds du Groupe Doğuş seront consacrés à la restauration du site, la construction d’un centre pour les visiteurs (qui devrait ouvrir en novembre 2016), ainsi que d’une canopée pour protéger les structures déjà exhumées. Quant à l'excavation et la recherche sur le site, elles sont toujours financées par l'Institut archéologique allemand et la Fondation allemande pour la recherche.

Légende photo

Le site archéologique de Göbekli Tepe, Turquie © Photo Teomancimit - 2011 - Licence CC BY-SA 3.0

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque