Vendredi 19 juillet 2019

Musée

Le Mémorial de Caen accueillera en juin 2019, 70 oeuvres de Norman Rockwell

Par Alexia Lanta Maestrati · lejournaldesarts.fr

Le 4 juin 2018 - 431 mots

CAEN

Le directeur du musée et le maire se sont rendus à New York pour officialiser ce prêt pour une exposition unique en Europe.

Norman Rockwell No Swimming
Norman Rockwell (1894-1978), No Swimming, 1921, huile sur toile, 63,5 x 55,88 cm, Norman Rockwell Museum, Stockbridge, Massachusetts.
Photo Wikimedia

Figure majeure aux Etats-Unis, Norman Rockwell  (1894-1978) ne bénéficie pas de la même reconnaissance en France. Peintre du quotidien, son travail a rarement pu être admiré dans l’hexagone. Voilà pourquoi l’annonce que 70 des oeuvres de l’artiste seront exposées temporairement au Mémorial de Caen de juin à septembre 2019 à l’occasion de la 75e commémoration du débarquement constitue un évènement. 

Signe de l’importance du prêt, le maire de la ville de Caen, Joël Bruneau et le directeur du musée Stéphane Grimaldi, se sont rendus au New York Historical Society Museum à New York  le mercredi 23 mai 2018 pour officialiser la convention. 

Pour un musée européen, accueillir autant de tableaux de Rockwell est inédit ; certaines oeuvres quitteront le sol américain pour la première fois. Apprécié d’Obama, qui a notamment exposé The Problem We All Live With (1964) à la Maison blanche en 2011, ou de Georges Lucas et de Steven Spielberg, deux de ses collectionneurs, Norman Rockwell est un symbole de la culture américaine. Il est également souvent repris dans la culture populaire, à l’instar du film Forrest Gump (1994) qui recrée plusieurs scènes issues de ses peintures. En France, c’est Eddy Mitchell qui le cite dans sa chanson Un portrait de Norman Rockwell (1996). 

Né en 1894 à Stockbridge (Massachusetts), Rockwell dépeint l’Amérique ordinaire avec réalisme. Ses tableaux ont servi d’illustration aux couvertures du magazine Saturday Evening Post de 1916 à 1963. En 1941, il soutient l'effort de guerre et aborde des thèmes comme le patriotisme. Il a aussi illustré des romans de Mark Twain tel que Tom Sawyer (1935). Parmi ses oeuvres clefs, la série Les Quatre libertés, devrait faire partie de l’exposition. Publiés dans le Saturday Evening Post en 1943, les quatre tableaux sont inspirés du discours de Franklin Roosevelt du 6 janvier 1941 en faveur de la liberté de parole, de culte, et de vivre à l’abri de la peur et du besoin. 

Inauguré en 1988, le Mémorial de Caen comprend un musée d’une superficie de 14 000 m2 sur 3 niveaux. Grâce à une fréquentation touristique, ses recettes s’élèvent à 9,7 millions d’euros. L’estimation globale des œuvres prêtées est d’environ 345 M€. Pour l’occasion le musée sera réaménagé, il devra notamment renforcer sa sécurité. Le budget des travaux est d’environ 300 000 euros. En 2018, le Mémorial a également bénéficié d’une refonte de son parcours muséologique et un nouveau bâtiment devrait être construit avant juin 2019, pour un coût estimé de 2,5 millions d’euros.

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque