Le Forum romain sera réunifié

Une campagne de fouilles prélude à un réaménagement

Le Journal des Arts

Le 11 septembre 1998 - 657 mots

Dénaturé par la création de la via dei Fori Imperiali, le Forum romain va connaître une campagne de fouilles de grande ampleur, prélude à la création de liaisons entre les deux parties du site. Ce projet ambitieux a été rendu possible par le Jubilé.

ROME (de notre correspondante) - La campagne de fouilles urbaines lancée symboliquement le jour anniversaire de la “fondation de Rome” (le 21 avril de cette année) est sans aucun doute la plus importante et la plus passionnante de ce siècle. D’après le projet “Forums impériaux” compris dans le Plan pour le Jubilé, ce sont 14 000 m2 au total qui doivent être mis au jour d’ici à l’an 2000, tout au long de la via dei Fori Imperiali. Lors de son achèvement, le chantier devrait permettre de rendre visibles et accessibles les forums, aujourd’hui découverts pour un quart seulement de leur superficie totale. Le coût global de l’intervention est estimé à 19 milliards de lires (65 millions de francs), dont treize seront employés pour les travaux et six consacrés aux besoins des services scientifiques : fouilles stratigraphiques, élaboration d’une cartographie scientifique, analyse et nomenclature des pièces, réalisation d’expositions temporaires au fur et à mesure de l’avancée des travaux.

De façon assez surprenante, il semble aujourd’hui acquis que la via dei Fori Imperiali (destinée à rester) sera transformée en promenade surélevée au-dessus des sites archéologiques partiellement réunifiés. Elle formera le premier tronçon de l’épine dorsale du “complexe des parcs archéologiques” qui, du cœur de la ville, rejoindra, par l’ancienne via Appia, la campagne romaine.

Mais comment se présentera le site central où auront lieu les nouvelles fouilles à l’automne 1999, date prévue pour l’achèvement de la première phase des travaux ? Tout autour et à l’intérieur de ce périmètre, un itinéraire sera mis en place afin de jouir des monuments et des sites archéologiques retrouvés. Ce circuit sera accessible en divers endroits, les entrées principales se trouvant dans les Marchés de Trajan et dans le Clivo Argentario, l’antique et célèbre côte reliant les Forums au Capitole, déjà en cours de réhabilitation.

En passant par la Cloaca Maxima
Les Marchés de Trajan seront aménagés en “maison mère” de l’ensemble du complexe et l’on pourra de là, le long de la via Biberatica, descendre au Forum de Trajan. Quant à la partie déjà existante de l’ancienne basilique Ulpia, sous la via dei Fori Imperiali, elle sera équipée de structures didactiques et muséologiques, en attendant que la restauration de la salle voisine de la Bibliothèque latine soit achevée. Les caves des bâtiments médiévaux, mises au jour au cours des fouilles, permettront des liaisons piétonnières souterraines entre le Forum de Trajan et celui de César. Ce dernier sera aussi relié au Forum de Nerva grâce aux caves des édifices médiévaux déjà fouillés et aux 60 mètres de canalisation de la Cloaca Maxima (le Grand Égout), récemment retrouvées en excellent état de conservation.

Pour la réalisation de ce vaste système de communication destiné aux deux millions de visiteurs annuels, il a été fait appel à l’Association et au Consortium Civita, de préférence aux deniers publics.
Mais le grand projet scientifique qui sous-tend cette campagne – la reconstitution topographique presque intégrale du tissu urbain antique épargné par les temps modernes – n’aurait pas été possible sans que soit réglée la question du double régime de gestion. Celui-ci aboutit en effet à deux directions archéologiques, celle de l’État et celle de la municipalité. Leur accord sur le projet pourrait préluder à une importante augmentation des fonds. Car le “projet Forums” doit trouver ses corollaires dans les campagnes de fouilles, de restauration et de mise en valeur d’autres secteurs de la cité antique encore enterrés (la colline de l’Oppius avec les Thermes de Trajan, le Circus Maximus). Mais pour Nicolò Savarese, directeur de l’Association Civita, il faut aller au-delà de cet accord entre les deux directions en instituant, à l’exemple de Pompéi, une direction unifiée et autonome pour le parc des Forums.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°66 du 11 septembre 1998, avec le titre suivant : Le Forum romain sera réunifié

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque