Le Colisée en voie de restauration

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 16 février 2011 - 190 mots

ROME - Diego Della Valle, président de la marque italienne de chaussures Tod’s, a signé le 20 janvier un accord avec le ministre italien de la Culture, Sandro Bondi, engageant son entreprise à apporter un financement de 25 millions d’euros pour la restauration du Colisée, à Rome.

Il répond ainsi à un appel d’offres lancé par la Ville de Rome et le ministère de la Culture en août 2010. L’édifice verra son appareillage de pierres consolidé et recevra de nouveaux systèmes d’éclairage et de sécurité ainsi que de nouveaux espaces d’accueil. Durant les travaux, qui commenceront fin 2011 et devraient durer deux ans et demi, le monument restera ouvert au public. En échange de cette généreuse donation, Tod’s aura le droit de se déclarer « seul sponsor de la restauration du Colisée » sur ses publicités, et de publier sur son site Internet les évolutions du chantier. La promotion ne gagnera heureusement pas les murs de l’édifice : Roberto Cecchi, commissaire de la Rome archéologique, et Diego Della Valle ont assuré qu’aucune affiche publicitaire ne viendrait envahir le monument, contrairement à ce qui s’est récemment produit sur les palais vénitiens.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°341 du 18 février 2011, avec le titre suivant : Le Colisée en voie de restauration

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque