Le charme des Causses et Cévennes

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 2 décembre 2005 - 107 mots

MILLAU (AVEYRON) - Les Causses et les Cévennes, avec leurs paysages sauvages, leurs places fortes templières et leurs activités traditionnelles (agro-pastoralisme, roquefort, ganteries), pourraient obtenir dès l’été prochain le prestigieux label de «Â patrimoine de l’humanité ».

Le territoire, candidat dans la catégorie « paysages culturels vivants et évolutifs », s’étend sur 6 390 km2 et regroupe 235 communes sur trois régions (Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées et Rhône-Alpes).
Les départements concernés (Lozère, Gard, Hérault, Aveyron et Ardèche) se sont constitués au mois de septembre en Association de valorisation des espaces des Causses et des Cévennes (AVECC), sous la direction de Jean Puech, président du conseil général de l’Aveyron. Il s’agit de la seule candidature française pour 2005.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°226 du 2 décembre 2005, avec le titre suivant : Le charme des Causses et Cévennes

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque