Le Cambodge et la Thaïlande se disputent l’accès d’un temple

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 23 janvier 2008

Le Cambodge et la Thaïlande se disputent l’accès d’un temple. Preah Vihear, l’un des sites de l’époque angkorienne à cheval sur la frontière qui sépare la Thaïlande du Cambodge est fermé depuis plus de quatre mois en raison des tensions qui opposent les deux pays.

Le temple (dont le nom thaïlandais est Khao Phra Viharn) est situé sur le territoire cambodgien. Mais du fait de sa situation au sommet d’une falaise de 1 000 mètres de haut, il n’est facilement accessible que depuis la Thaïlande. En décembre, les autorités thaïlandaises ont accusé les vendeurs de souvenirs cambodgiens habitant des baraques sur la frontière de polluer les villages thaïlandais situés en aval. En réaction, les Thaïlandais ont fermé la frontière, privant ainsi les vendeurs de leurs clients. Des représentants cambodgiens, tel Bun Sovann, adjoint du gouverneur de la province, ont alors déclaré que la Thaïlande complotait dans le dessein de déstabiliser leur souveraineté. Or, la question est très sensible car la Thaïlande n’a jamais renoncé à Preah Vihear qu’elle a perdu lors d’un arbitrage international en 1962. En janvier, des soldats thaïlandais et cambodgiens ont échangé des coups de feu sur le site. Privés de leur maigre revenu, les vendeurs cambodgiens sont menacés par la famine. Craignant une révolte populaire, le gouvernement thaïlandais est revenu sur ses positions, le manque à gagner n’étant pas vraiment au cœur de ses préoccupations. L’année dernière, les ventes de billets d’entrée pour Preah Vihear n’ont généré qu’un produit équivalent à 900 euros contre 8 millions à Siem Reap (Angkor). Cependant, au Cambodge, l’industrie du tourisme étant seule à enregistrer une progression, aucun profit, même minime, n’est négligeable ; c’est pourquoi le gouvernement a lancé en février la construction d’une route de terre qui conduira directement au site.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°148 du 3 mai 2002, avec le titre suivant : Le Cambodge et la Thaïlande se disputent l’accès d’un temple

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque