Lundi 16 septembre 2019

Musée

Le Beaubourg russe sera loin du centre

Par Emmanuel Grynszpan (correspondant à Moscou) · lejournaldesarts.fr

Le 31 décembre 2013 - 244 mots

MOSCOU / RUSSIE

MOSCOU (RUSSIE) [31.12.13] - Moscou choisit des architectes irlandais pour son projet d’un vaste musée national d’art contemporain, par ailleurs critiqué pour sa localisation.

Projet du CEAC, Moscou
Prévisualisation du futur Centre d'Etat pour l'Art Contemporain (CEAC) à Moscou
© Heneghan Peng Architects

Le nouveau bâtiment du Centre d’Etat pour l’Art Contemporain (CEAC) bénéficiera d’une architecture novatrice et d’un budget de 100 millions d’euros. Le bureau d’étude irlandais Heneghan Peng Architects a remporté lundi soir le concours pour la conception du CEAC. Ce cabinet s’est rendu célèbre en remportant le concours du grand musée égyptien de Gizeh.

La silhouette modulaire du futur CEAC est dessinée par cinq parallélépipèdes empilés disjoints et de tailles inégales. Il se dressera à la limite de l’ancienne piste d’atterrissage du premier aéroport moscovite, hors d’usage depuis des décennies, et sera entouré d’un parc et de rampes pour les amateurs de roller.

Là où le bât blesse, c’est qu’il sera loin du centre de Moscou (10 km à vol d’oiseau), dans un quartier (Khodinskoïe Pole) totalement dépourvu d’attractions culturelles. De nombreuses voix du milieu culturel déplorent le choix de l’emplacement. Une lettre ouverte avait été envoyée au ministre de la culture pour l’enjoindre de choisir un bâtiment déjà existant dans un quartier central, Baumanskaïa, comptant plusieurs galeries de renom et où se dessine une sorte de « Soho » moscovite. Et surtout, beaucoup s’interrogent sur sa collection. Le service de presse du CEAC indique posséder à ce jour « une large collection » et avoir procédé ces deux dernières années à un programme d’achat, dont les détails restent flous.

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque