Dimanche 24 octobre 2021

Bande dessinée - Donation

La donation François Boucq à Lille

Par Isabelle Manca-Kunert · L'ŒIL

Le 22 septembre 2021 - 411 mots

Fidèle à sa politique de démocratisation culturelle, le Palais des beaux-arts de Lille fait entrer la BD au musée grâce à une donation exceptionnelle de François Boucq.

Donation

François Boucq vient de faire une donation exceptionnelle en faveur du Palais des beaux-arts de Lille. L’artiste lillois multi-récompensé offre 400 pièces couvrant l’ensemble d’une carrière aussi prolifique que polymorphe. Il est en effet apprécié autant pour ses talents de dessinateur de presse que pour son travail d’illustrateur. Cependant, il est surtout identifié pour ses albums de BD dont Bouncer, Le Janitor, sans oublier son héros emblématique Jérôme Moucherot.

Fabrique

La donation permet par son ampleur de documenter l’ensemble de sa carrière. Elle permet aussi de pénétrer dans les coulisses du neuvième art. Composé essentiellement de séquences, ce fonds dévoile la fabrique d’une bande dessinée. Par exemple, dans le cas de La Femme du magicien, un album primé au Festival international de la bande dessinée d’Angoulême, l’artiste a donné la quasi-totalité de ses archives. Outre l’album, le musée conserve ainsi les dessins préparatoires, les projets de couvertures ainsi que des bulles de coloriage.

Démo-cratisation

Cette donation s’inscrit dans une stratégie revendiquée de démocratisation culturelle menée depuis des années par le musée. Le Palais des beaux-arts de Lille multiplie en effet les opérations pour diversifier son public, le rajeunir et le fidéliser. Cette politique se traduit notamment par l’organisation d’événements touchant des publics peu habitués des musées, comme des visites décalées et des soirées étudiantes. L’opération emblématique de ce positionnement est l’Open Museum.

Première

 


Grâce à cette donation, le Palais concrétise une de ses ambitions : faire entrer massivement la bande dessinée dans un temple des beaux-arts. C’est une première pour un musée des beaux-arts en France, et la reconnaissance, attendue de longue date, d’un genre à tort relégué au rang de produit de pop culture. Au sein de la collection d’arts graphiques, les dessins de François Boucq côtoieront d’illustres artistes tels que Raphaël, Michel-Ange, Géricault ou encore Matisse.

 

Open Museum

Chaque année, le Palais donne carte blanche à un artiste ou à un genre inattendu dans un musée des beaux-arts. François Boucq s’est ainsi vu confier les clés pour la septième édition de cette manifestation. Outre la présentation d’une sélection de sa donation, l’auteur a imaginé une quinzaine d’installations spectaculaires mettant en scène les collections de manière décalée. Cette édition, qui s’achève le 8 novembre 2021, rencontre un succès phénoménal, car elle a attiré 25 000 personnes en seulement deux semaines.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°747 du 1 octobre 2021, avec le titre suivant : La donation François Boucq à Lille

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque