Eglise - Incendie - Justice

Incendie de la collégiale d'Avesnes-sur-Helpe : un homme en garde à vue

Par LeJournaldesArts.fr (avec AFP) · lejournaldesarts.fr

Le 7 avril 2021 - 382 mots

AVESNES-SUR-HELPE

Un homme était toujours en garde à vue mardi soir dans le cadre de l'enquête ouverte suite à l'incendie qui a endommagé lundi la collégiale Saint-Nicolas d'Avesnes-sur-Helpe, a affirmé le parquet.

L'intérieur de la collégiale Saint-Nicolas d'Avesnes-sur-Helpe après l'incendie. © Ministère de l'Intérieur
L'intérieur de la collégiale Saint-Nicolas d'Avesnes-sur-Helpe après l'incendie.
© Ministère de l'Intérieur, 2021

« La vidéo protection de la commune a permis d'identifier la dernière personne sortie de la collégiale avant l'appel aux pompiers. Cet individu est en garde à vue depuis ce matin », a indiqué la procureure de la République d'Avesnes-sur-Helpe, Cécile Gressier, dans un communiqué. « Il s'agit d'un homme d'une soixantaine d'année connu des services judiciaires pour des délits de droits commun sans rapport avec les faits reprochés », a-t-elle ajouté. Actuellement entendu sur les faits, « il n'a fait état d'aucune haine à l'égard d'une quelconque communauté religieuse ».

Selon le parquet, le feu a démarré dans la collégiale « à proximité d'un retable de bois » et l'incendie n'a fait « aucune victime », mais « plusieurs œuvres ont été détruites par les flammes ou endommagées par les fumées. Le préjudice reste encore à déterminer ».

Selon le doyen d'Avesnes-sur-Helpe, Benjamin Sellier, « des boiseries qui vont jusqu'au plafond, un autel latéral et de magnifiques œuvres de Louis Watteau » ont été « perdues » dans l'incendie et les fumées et suies ont également causé des dégâts dans cet édifice classé monument historique.

L'enquête a été confiée à la brigade de recherches de gendarmerie d'Avesnes en co-saisine avec la section de recherches de Lille.

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin s'est rendu à la collégiale mardi matin. « Je sais la tristesse éprouvée par les Avesnois et les catholiques du Nord à la suite de l'incendie de la collégiale Saint-Nicolas. Ils ont tout mon soutien », a-t-il écrit sur son compte Twitter.

Le maire d'Avesnes-sur-Helpe, Sébastien Seguin, indique pour sa part dans un communiqué qu'il proposera au conseil municipal de « revoir la sécurisation de (la) commune, à ce jour largement insuffisante et d'engager un grand projet de restauration de la Collégiale ».

Lundi soir, le préfet du Nord avait salué le travail des sapeurs-pompiers « qui, par la rapidité de leur intervention, ont rapidement maîtrisé l'incendie qui a provoqué de nombreux dégâts à l'intérieur de l'édifice sans toutefois endommager sa structure ».

Il avait également exprimé « sa profonde préoccupation et son soutien à la communauté catholique » alors que cet incendie est intervenu au cours du week-end de Pâques.

Cet article a été publié par l'AFP le 6 avril 2021.

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque