Mercredi 20 novembre 2019

Grèce : Marion True soupçonnée

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 28 avril 2006 - 108 mots

ATHÈNES - Plus de trois cents pièces non déclarées, ainsi qu’un atelier de reproduction, ont été découverts le 14 avril par la brigade grecque de lutte contre le pillage d’antiquités dans deux villas appartenant à une famille d’armateurs résidant en Grande-Bretagne.

Cette affaire fait suite à la découverte, début avril, dans la villa grecque de Marion True, ancienne conservatrice en chef du Getty Museum de Los Angeles, de 17 pièces non déclarées. Marion True est actuellement jugée à Rome pour association de malfaiteurs en relation avec un trafic d’antiquités (lire le JdA no 230, 3 février 2006). La justice grecque soupçonne l’existence de liens entre les deux affaires.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°236 du 28 avril 2006, avec le titre suivant : Grèce : Marion True soupçonnée

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque