Mercredi 11 décembre 2019

Démantèlement d’un important réseau de trafiquants d’antiquités en Grèce

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 6 mars 2012 - 282 mots

ATHÈNES (GRÈCE) [06.03.12] - Les 4 et 5 mars 2012, la police nationale grecque a mené avec succès une vaste opération couvrant 13 préfectures, qui a permis de démonter une importante filière de trafic d’antiquités.

La police a indiqué dans un communiqué que « plus de huit mille pièces de monnaie de toutes formes, principalement en bronze, allant du sixième siècle avant Jésus Christ à l'époque byzantine, ont été trouvées ». Parmi les objets de valeur considérable qui ont été récupérés lors des perquisitions dans le Nord du pays figurent une pièce à l’effigie du roi Philippe de Macédoine, mais aussi des icônes ainsi que des bijoux.

L’enquête réalisée par les autorités grecques a débuté il y a environ quatre mois et s’est finalement conclue par l’arrestation de 45 personnes. Le cerveau de ce trafic d’antiquités semble être un agent retraité des douanes de 66 ans. Il avait recruté des individus dont la mission était de découvrir des objets anciens provenant de fouilles archéologiques illégales, réalisées en particulier en Macédoine, en Thessalie et en Grèce centrale. La police ajoute qu’il « recevait le butin et après l'avoir évalué, le proposait à la vente dans des pays étrangers à travers le réseau qu'il avait constitué ». Plus précisément, l’homme se rendait en Bulgarie, en Allemagne, en Suisse, aux États-Unis ou encore en Angleterre, pour écouler les antiquités volées par l’intermédiaire de collectionneurs privés ou de maisons de ventes aux enchères.

200 policiers ont été mobilisés pour le démantèlement de ce réseau de trafiquants, l’un des plus importants que la police ait découvert jusqu’à présent. Une opération qui offre une légère consolation à la Grèce, dont le patrimoine archéologique si convoité avait récemment été la cible de vols au Musée d’Olympie.

Légende photo :

Les trafiquants échangeaient en majorité des monnaies grecques antiques datant de la période située entre le VIe siècle av. J.-C. et la période byzantine. Ici, un exemple de tétradrachme d'argent frappé par Athènes vers 450 av. J.-C. - © Photo : Marie-Lan Nguyen - 2008 - Licence CC BY 2.5 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque