Vendredi 20 septembre 2019

Musée

Fermeture partielle du Musée de l’Orangerie pour travaux

Par Antonin Gratien · lejournaldesarts.fr

Le 5 septembre 2019 - 377 mots

PARIS

Les travaux de rénovation des salles des collections permanentes de septembre à mars vont permettre de revoir l’accrochage.

Accrochage des Renoir au Musée de l'Orangerie © Photo LudoSane - Avril 2019
Accrochage des Renoir au Musée de l'Orangerie à Paris
© Photo LudoSane, avril 2019

Il faudra attendre un peu pour retrouver les Renoir, Cézanne et Picasso des salles dédiées à la collection de Jean Walter et Paul Guillaume qu’abrite le Musée de l’Orangerie. Du 4 septembre 2019 au 31 mars 2020 ces espaces d’exposition permanente sont en travaux. 

« Depuis 2006, aucune rénovation n’avait été entreprise à l’Orangerie. Le réaménagement de nos espaces permettra d’offrir un parcours plus diversifié, d’optimiser la rotation de nos œuvres et de rendre les salles plus intimes » a indiqué au JdA Cécile Debray, la directrice du musée.

Les travaux exécutés entre 2000 et 2006 concernaient l’extension du sous-sol du bâtiment ainsi que la suppression d’un étage surplombant les Nymphéas. De moindre envergure, la rénovation actuelle prévoit une optimisation de l’éclairage, de nouvelles peintures pour les salles et la reconstruction de plusieurs cimaises.

Ces opérations s’accompagneront d’un réaccrochage des collections. « La nouvelle présentation permettra de relier plus nettement les deux pôles de la collection Nymphéas / Ecole de Paris du début du XXe », précise le musée qui promet que « les salles monographiques offriront au public une vision renouvelée, plus rapprochée et confortable des œuvres ». Les travaux terminés, le musée dévoilera un dépôt du Quai Branly composé d’une douzaine de sculptures d’Afrique et d’Océanie qui appartenaient au collectionneur français Paul Guillaume (1891-1934). 

Durant les sept mois de travaux, les salles des Nymphéas de Claude Monet resteront cependant accessibles. Seront également ouverts au public les salles abritant l’exposition temporaire « Félix Fénéon (1861-1944). Les temps nouveaux, de Seurat à Matisse » (16 octobre - 27 janvier) et le contrepoint contemporain « Patrick Tosani, Reflets et transpercements » (16 octobre - 17 février). 

En raison de sa fermeture partielle, le musée fait passer son prix d’entrée de 9 € à 6,50 €, soit le montant du tarif réduit habituel. Cette réduction est valable du 4 septembre au 14 octobre, et entre le 29 janvier et le 30 mars.

Le Musée de l’Orangerie, après plusieurs années d’augmentations de fréquentation, avait passé la barre des 1 million de visiteurs en 2018, notamment grâce à l’exposition « Nymphéas. L’abstraction américaine et le dernier Monet » qui avait attiré près de 403 000 visiteurs. 
 

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque