Insolite

Des peintures de la Renaissance cachées sous des papiers peints dans une ferme anglaise

Par Alice Fiedler · lejournaldesarts.fr

Le 9 décembre 2020 - 335 mots

HEREFORDSHIRE / ROYAUME-UNI

Les peintures dans une ferme qui aurait appartenu à la noblesse datent de la fin du XVIe siècle.

Une des peintures datant de la renaissance découverte sous le papier peint de la ferme
Une des peintures datant de la renaissance découverte sous le papier peint de la ferme.
Courtesy John Stevenson

Des peintures de la Renaissance ont été découvertes lors de rénovations dans une ferme du comté de Herefordshire, en Angleterre. Lassées d’un vieux papier peint floral, les propriétaires avaient décidé de redécorer leur chambre au premier étage après avoir acquis la maison six ans plus tôt. Quelle ne fut pas leur surprise de découvrir alors sous les couches de papier, copeaux de bois et plâtres, des motifs de figures humaines, bêtes hybrides fantaisistes et feuillages.

Ces motifs, datant de la fin du XVIe siècle, s’étalent sur trois des quatre murs de la chambre et ont conservé « une qualité surprenante » déclare Stephen Rickerby, conseiller au Getty Conservation Institute, au Guardian. Selon lui, « ce type de peintures murales est très menacé. […] Etant donné que les boiseries peuvent être en mauvais état, elles sont généralement démontées et remplacées plutôt que préservés. » Une grande partie des peintures dans les habitations privées sont ainsi endommagées ou perdues lors de travaux. 

Tandis que « la plupart des peintures sont de qualité médiocre, très simples, probablement faites par des artisans, celle-ci est complexe, » explique Stephen Rickerby. « C’est exceptionnel qu’une si grande partie de la couleur subsiste. » Les pigments présents sont avant tout naturels, tels que l'oxyde rouge, l'ocre jaune et le rouge de plomb. L'utilisation supplémentaire d'indigo et d'orpiment serait toutefois une indication que le projet a été exécuté par un peintre professionnel. 

D’après Historic England, l’institut en charge de la gestion du patrimoine national pour l’Angleterre, la ferme aurait appartenu à l'Ordre des Chevaliers Hospitaliers. La décoration de style antique était populaire au XVIe siècle pour signifier la connaissance des classiques et était utilisée par les membres de la noblesse pour souligner leur statut. La ferme, nommée Church House, avait été recensée une première fois par l’institut en 1985.

Bien que la découverte date de deux ans, il a fallu du temps pour dégager l’ensemble des peintures, consulter des historiens, et organiser leur conservation. 

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque