Samedi 24 février 2018

David-Zugaza contre Goliath-Guggenheim

Le Musée de Bilbao face au colosse new-yorkais

Le Journal des Arts

Le 2 décembre 2009

À Bilbao, alors que les préparatifs pour l’inauguration, en juin 1997, du Musée Guggenheim ont déjà commencé avec la demande de prêt du Guernica de Picasso, le Mu­sée des beaux-arts vient de nom­mer un jeune directeur à sa tête.

BILBAO. Âgé de 31 ans, Miguel Zugaza vient d’être nommé directeur du Musée des beaux-arts de Bilbao. Il était auparavant directeur adjoint du Centro de Arte Reina Sofía à Madrid et succède à Jorge de Barandiarán. Le jeune directeur aura fort à faire face à la concurrence du Guggenheim, qui installe à Bilbao son avant-poste en Europe, surtout si l’on compare son budget de 300 millions de pesetas (12 millions de francs), dont 200 millions à peine (8 millions de francs) sont destinés aux expositions temporaires, aux 14 milliards de pesetas (400 millions de francs) que le gouvernement basque a déjà investis pour la construction du Musée Guggen­heim, auxquels s’ajoutent 2 milliards (57 millions de francs) versés à la Fondation Guggenheim pour le prêt de ses œuvres d’art. En outre, diverses institutions basques ont versé 5 milliards de pesetas (200 millions de francs) destinés aux acquisitions du futur musée.

Demande de prêt pour Guernica
La nouvelle fondation qui gère le Musée Guggenheim vient d’adresser une demande officielle de prêt au Centro Reina Sofía de Madrid afin que le célèbre tableau de Picasso, Guernica, soit présent en juin 1997 pour l’inauguration officielle du bâtiment dessiné par Frank O. Gehry. La fondation regroupe les trois entités responsables du nouveau musée : le gouvernement basque, le conseil de Biscaye et la Fondation Guggen­heim de New York. Leurs dirigeants se succéderont à la présidence du comité exécutif, composé de huit membres, qui administrera la fondation. José Antonio Ardanza, chef du gouvernement basque, en assurera cette année la responsabilité, puis ce sera au tour de Josu Bergara, membre du parlement de Biscaye, suivi de Ronald O. Perel­man, président de la Fondation Guggenheim. Le comité devra, entre autres tâches, nommer le directeur du musée et définir le programme des expositions. Qua­tre sièges du comité ont été attribués aux entreprises et aux fondations basques qui ont offert la plus grande partie des fonds.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°27 du 1 juillet 1996, avec le titre suivant : David-Zugaza contre Goliath-Guggenheim

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque