Lundi 24 septembre 2018

Éditorial

Visitfrance.fr et tripadvisor.com

Par Jean-Christophe Castelain · Le Journal des Arts

Le 5 juillet 2018 - 384 mots

Bus touristique à Paris.
Bus touristique à Paris.
Photo zoetnet

Tourisme. Les pouvoirs publics ont souvent un train de retard dans l’innovation. Prenons le numérique où ils ne manquent pourtant pas de bons conseillers. La Région Île-de-France vient de lancer officiellement un site Internet de réservation et d’achat d’activités culturelles recensant « toutes les destinations et pas seulement la tour Eiffel et Disneyland », a expliqué sa présidente, Valérie Pécresse. Que trouve-t-on en page d’accueil ? Le Musée d’Orsay, le château de Versailles et Disneyland ! Même une visite plus approfondie ne ramène pas beaucoup plus de destinations originales. Ce sont certes les premiers pas du site « VisitParisRegion.fr », mais il est fort probable qu’il rencontre le même insuccès que LeBonGuide.com, lancé en grande pompe en juin 2015 par l’homme d’affaires Marc Ladreit de Lacharrière au Quai d’Orsay, en présence de l’ancien ministre Laurent Fabius. Le site ambitionnait de « s’imposer comme le nouveau portail de référence dans l’univers du tourisme et des loisirs ». Aujourd’hui le « portail de référence » n’a toujours pas décollé. De même, qui consulte régulièrement France.fr, le site d’Atout France, l’agence de développement touristique de la France ? S’il est de meilleure facture et un peu plus riche que les deux portails précités, il lui manque deux qualités aujourd’hui attendues par les internautes : l’exhaustivité et le collaboratif. Car tous ces sites, outre qu’ils se font concurrence entre eux alors que le Web exige des enseignes fortes, n’ont qu’une seule source d’information, nécessairement partiale, celle de l’éditeur. Les internautes veulent des sites participatifs où chacun enrichit le contenu et poste des commentaires.

C’est ce qui explique le succès de l’américain TripAdvisor, lequel, fort de son leadership parmi les sites de recommandation d’hôtels et restaurants, référence également toutes les activités culturelles et récréatives d’un lieu. Pour Paris s’affichent ainsi 1 900 propositions, certes pas toujours mémorables, mais dix fois plus nombreuses que les autres sites. Surtout ces activités sont notées et commentées par les internautes. Malgré le français approximatif et les fautes d’orthographe – ce qui accessoirement permet de repérer les commentaires, en général mieux écrits, postés par les propriétaires des lieux –, ces appréciations prosaïques plaisent aux primo-visiteurs car elles correspondent à leurs préoccupations immédiates. Il en est de même pour les classements, d’une lecture rapide. Mounir Mahjoubi, secrétaire d’État chargé du Numérique, a encore du pain sur la planche avec ses collègues du gouvernement.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°505 du 6 juillet 2018, avec le titre suivant : Visitfrance.fr et tripadvisor.com

Tous les articles dans Opinion

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque