Vendredi 19 octobre 2018

Un nouveau Journal des Arts

Par Jean-Christophe Castelain · Le Journal des Arts

Le 29 mars 2017 - 406 mots

À NOS LECTEURS - Quatorze ans après sa dernière formule, déjà signée Nata Rampazzo, Le Journal des Arts renouvelle en profondeur sa maquette et son contenu. La longévité, inhabituelle dans la presse, de la précédente formule tient à la bonne santé du JdA, elle aussi peu commune dans le secteur, et à la confiance de nos lecteurs toujours aussi nombreux.

Le JdA est indiscutablement le premier journal sur l’actualité de l’art et de son marché dans le monde. Mais pour conquérir de nouveaux lecteurs, il nous faut le moderniser. La maquette a ainsi été dynamisée en offrant des temps de lecture différents : des formats courts et des infographies pour aller à l’essentiel, et des sujets plus développés dans la nouvelle rubrique « Grand angle » pour enrichir la réflexion sur les tendances de fond. Cette variété dans les formats, présente aussi dans les comptes rendus d’exposition, permet de hiérarchiser l’information. L’ouverture plus large à l’international s’impose à l’heure de la globalisation des échanges culturels et du marché de l’art. Grâce à son réseau de correspondants à l’étranger, le JdA publie des sujets que l’on ne retrouve pas ailleurs. La diversité est en effet le fil conducteur du nouveau JdA. Les lecteurs cultivés aiment être surpris par des « papiers » inattendus sans pour autant être futiles. Mais nous n’oublions pas les fondamentaux auxquels nos lecteurs sont attachés. Le pilier du journal est sa rigueur éditoriale à travers l’exactitude des informations, l’honnêteté intellectuelle. Une rigueur qui n’empêche pas une liberté de ton, un engagement dans les commentaires, rendus possibles par l’indépendance d’Artclair, l’éditeur de L’Œil et du Journal des Arts, seul groupe de presse important dans l’art à ne pas appartenir à de puissants actionnaires.

Jamais l’information sur les expositions, les musées, les artistes, les ventes, n’a été aussi abondante et gratuite grâce à Internet. Dans cette profusion souvent insipide ou biaisée, nous croyons à la valeur des marques de presse établies (le JdA entre dans sa 24e année), gage de confiance pour les lecteurs. Le JdA est également présent sur le Web, où il est leader là aussi. Avec une complémentarité plus marquée que précédemment – l’actualité immédiate sur Internet et une analyse plus approfondie dans le bimensuel –, le JdA offre ainsi un meilleur service.

Et pour remercier nos clients de leur fidélité, nous avons accru la pagination sans augmenter le prix en kiosque, le même depuis huit ans. Bienvenu dans le nouveau JdA.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°476 du 31 mars 2017, avec le titre suivant : Un nouveau Journal des Arts

Tous les articles dans Opinion

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque