Dimanche 8 décembre 2019

Éditorial

Un avenir imprévisible (ou presque)

Par Jean-Christophe Castelain · Le Journal des Arts

Le 3 janvier 2012 - 323 mots

En principe, lire le passé, surtout lorsqu’il est proche permet d’anticiper l’avenir. En principe, car 2011 n’a pas été particulièrement lisible. Au plan international, le « printemps arabe » salué par tous, s’est pourtant traduit par l’assèchement des touristes et la fermeture voire le pillage de sites archéologiques de fouilles. À l’inverse, alors que les négociations israélo-palestiniennes sont dans l’impasse, l’Unesco a admis la Palestine dans ses rangs. Plus à l’est, à Abu Dhabi, ce n’est ni le manque d’argent ni les troubles sociaux, mais d’obscurs motifs logistiques qui ont reporté l’ouverture à une date indéterminée des musées Guggenheim et du Louvre. La crise des dettes européennes et le ralentissement économique mondial ont certes entraîné de fortes restrictions des budgets culturels, mais le marché de l’art, tout du moins le segment supérieur, se porte bien. En France, c’est plutôt le mécénat culturel qui est à la peine, alors que les fonds publics ont été relativement protégés. Bref, beaucoup de scénarios pourtant largement écrits d’avance ne se sont pas réalisés en 2011. Difficile dans ces conditions de prévoir ce qui nous attend en 2012. Le calendrier des expositions que nous publions dans ce numéro apporte cependant un premier indice : en France, la programmation reste riche et foisonnante à défaut d’être réellement spectaculaire. Les musées et leur tutelle ont bien conscience du formidable retour, en terme d’images et d’attractivité auprès du public local et des touristes, de ces dépenses somme toute raisonnables. Autre certitude, les élections présidentielles vont geler toutes initiatives et décisions d’importance, tout en suscitant de part et d’autres un discours convenu et contraint par la réalité économique, sur l’importance de la culture. À moins que certains candidats se risquent à avancer deux ou trois propositions ingénieuses pour mieux valoriser notre patrimoine et faciliter la création. Dans un univers incertain, tout est possible et on peut toujours rêver. En attendant, toute l’équipe du JdA vous souhaite une belle et heureuse année 2012.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°360 du 6 janvier 2012, avec le titre suivant : Un avenir imprévisible (ou presque)

Tous les articles dans Opinion

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque