Révolution culturelle

Par Philippe Régnier · Le Journal des Arts

Le 18 février 2005

La barrière marchande et presque culturelle entre les antiquités et l’art contemporain serait-elle en train de tomber ? Tels sont en tout cas les signes que lance aujourd’hui le marché, et notamment les foires d’antiquaires qui avaient pourtant en leur temps érigé un cordon sanitaire pour ne pas laisser les œuvres les plus récentes pénétrer leurs prestigieuses manifestations. Repliés dans leurs galeries désertes ou, au mieux, obligés de multiplier les participations aux foires pour aller chercher le client, les antiquaires ne peuvent rester plus longtemps passifs devant les sommes à six chiffres régulièrement demandées pour les œuvres d’artistes à la mode à New York, à Londres ou à Bâle.
Déjà depuis quelques années, à Tefaf Maastricht notamment, les grands marchands d’art moderne sont accueillis à bras ouverts, eux qui se sentent parfois plus à l’aise au voisinage de commodes et de peintures anciennes que face aux audaces des jeunes artistes. Une question de clientèle également, puisque les salons classiques drainent des collectionneurs prêts à débourser quelques dizaines de millions d’euros pour un tableau ou un beau meuble estampillé. Mais si les galeries d’art moderne peinent aujourd’hui à trouver leurs marques dans les salons comme la FIAC à Paris, il leur est en revanche difficile de résister aux chants des sirènes de la mode, sur laquelle surfent les deux éditions européenne et américaine de la Foire de Bâle.
Pour bénéficier de la dynamique de l’art actuel, certaines manifestations, et des plus prestigieuses, réfléchissent aujourd’hui à l’opportunité de laisser entrer quelques galeries d’art contemporain. La Biennale des antiquaires de Paris serait même de celles-là. Une révolution peut-être pour la vénérable institution, mais qui pourrait lui offrir le nouvel élan qu’elle mérite.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°209 du 18 février 2005, avec le titre suivant : Révolution culturelle

Tous les articles dans Opinion

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque