Vendredi 16 novembre 2018

Réinventer la ville

Par Philippe Régnier · Le Journal des Arts

Le 21 janvier 2005 - 318 mots

La question de la ville, de son développement et de son modelage n’en finit pas de faire débat, surtout lorsque le courage et l’audace sont abandonnés au profit d’un prétendu sens commun, souvent synonyme de lieu commun.
L’histoire de la ville, pourtant, ne retient que ces décisions radicales qui, en Occident, ont redessiné depuis la fin du Moyen Âge le paysage urbain. À Paris, les règnes de Henri IV et Louis XIII ont constitué des moments déterminants dans la volonté de donner à la cité une unité d’écriture, d’harmoniser les façades et de rompre avec ce qui peut apparaître comme l’anarchie médiévale. Les exemples les plus emblématiques, la place Dauphine – malheureusement mutilée depuis – et surtout la place des Vosges, figurent aujourd’hui encore parmi les morceaux de bravoure du tissu parisien. Ces projets qui étaient véritablement le fait du prince ont constitué des prémices à l’esquisse de la ville moderne construite en rupture, dans un jeu sur l’espace et le point de vue. Cette même logique sera reprise au XVIIIe siècle dans les grandes villes de province, et tout particulièrement à Nancy, où Stanislas Leszczynki fera édifier la place royale, aujourd’hui place Stanislas. Ce projet signé Emmanuel Héré deviendra même un modèle d’aménagement urbain en son temps, par sa capacité à la fois à unifier le décor, à structurer l’espace et à « monumentaliser » la ville.
Ces réussites du passé ont prouvé qu’il fallait sans cesse réinventer la ville, aujourd’hui peut-être plus encore qu’hier, dans nos cités qui doivent gérer de multiples flux, différentes vitesses, dans un croisement permanent d’espace, de temps et d’architecture, pour paraphraser l’historien de l’architecture Siegfried Giedion. Le projet des Halles à Paris aurait pu constituer un merveilleux laboratoire pour inventer l’urbanisme du XXIe siècle et refaire battre le cœur de Paris. Les édiles semblent en avoir décidé autrement. Il est malheureusement loin encore le temps où l’imagination sera au pouvoir !

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°207 du 21 janvier 2005, avec le titre suivant : Réinventer la ville

Tous les articles dans Opinion

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque