Mercredi 19 décembre 2018

Pains au chocolat - Chocolat chaud - Show télé

Par Fabien Simode · L'ŒIL

Le 21 février 2013 - 644 mots

Pains au chocolat. Il est 6 h, ce lundi matin, lorsque le président du groupe de l’opposition prend le micro à l’Assemblée nationale : « Je viens d’apprendre une importante nouvelle : les pains au chocolat sont arrivés. Je demande une suspension de séance ! » Dans l’hémicycle, les chemises sont froissées, les visages fatigués. Les députés ne sont pas encore arrivés au bout des plus de cinq mille amendements déposés au départ de ce marathon législatif entamé samedi matin. De guerre lasse, des corps se sont affaissés sur leur banc. Certains députés profitent de la nuit pour terminer la lecture d’À propos des chefs-d’œuvre de Charles Dantzig, dernier essai à la mode. Dans les rangs, le Paris Match affirmant avoir retrouvé le visage de L’Origine du monde circule, interrompant sur Twitter les pronostics sur le nom du futur lauréat du prix Marcel Duchamp : qui, de Farah Atassi, de Latifa Echakhch, de Claire Fontaine ou de Raphaël Zarka, recevra la précieuse récompense ? D’un coup d’un seul, l’infatigable orateur du camp adverse interpelle le président de l’Assemblée pour un énième rappel au règlement. Ça gronde au sein de la majorité ! Assise au premier rang, celui des ministres, la ministre de la Culture peaufine sa prochaine intervention au sein de cet inusable débat qu’elle avait amorcé en ces termes : « Nous allons ouvrir ensemble une nouvelle étape dans le chantier national de l’éducation artistique et culturelle. La rencontre vivante avec l’art, avec le patrimoine, est un enjeu démocratique. » Malheureusement, une telle discussion n’a pas enfiévré le palais Bourbon autour d’un enjeu culturel. Ceci est un éditorial de politique-fiction comme on dit, toute ressemblance avec un débat récent serait donc purement fortuite. Dommage…

Chocolat chaud, café, gourmandises… Les visiteurs nocturnes de la rétrospective « Edward Hopper » ont été soignés par la RMN et ses sponsors, qui ont voulu faire une fête des deux, parfois des trois heures d’attente avant d’entrer dans le Grand Palais. Après avoir prolongé l’exposition, la Réunion des musées nationaux avait en effet décidé de terminer cet événement par un grand week-end d’ouverture sans interruption, du vendredi 1er février 9 h au dimanche 3 février 23 h, soit soixante-deux heures de visite non-stop. Résultat : le chiffre total de fréquentation de « Hopper » atteint les 784 269 visiteurs, juste devant « Picasso et les maîtres » (783 352, en 2008), mais loin derrière « Monet » (913 000, en 2010). Hopper moins fort que Monet, d’accord ; mais plus fort que Picasso ? Vraiment ?

Show télé
. Si nos députés n’ont pas témoigné d’une grande ferveur envers la culture, on ne peut pas en dire autant des médias qui, la même semaine, ont créé le buzz autour de deux sujets « chocs » : le visage révélé de L’Origine du monde de Courbet et La Liberté guidant le peuple de Delacroix vandalisée. « On a retrouvé le haut du chef-d’œuvre de Courbet », titrait Paris-Match qui, le premier, « sortait » le scoop, immédiatement repris par une presse passionnée et, disons-le, plus ou moins prudente : quotidiens, hebdomadaires, radios et télévisions, du Journal de la culture de France Culture au 20 Heures de TF1, tous ont porté à la connaissance du public ce nouveau rebondissement dans l’histoire du tableau de Courbet. Avant de s’enflammer de nouveau, quelques jours plus tard, cette fois-ci pour la dégradation du tableau de Delacroix et pour cette mystérieuse inscription, « AE911 », laissée au feutre noir par une jeune femme dont l’irresponsabilité pénale a été reconnue par un expert psychiatre. L’Origine et La Liberté, deux chefs-d’œuvre parmi les chefs-d’œuvre dont l’intégrité – du cadrage pour Courbet, matérielle pour Delacroix – a été attaquée, ont été placés sur le devant de l’espace médiatique. « Il faut porter la main sur les chefs-d’œuvre, écrit Charles Dantzig dans son dernier essai. Ce sont des caresses. »

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°655 du 1 mars 2013, avec le titre suivant : Pains au chocolat - Chocolat chaud - Show télé

Tous les articles dans Opinion

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque