Vendredi 22 novembre 2019

À nos lecteurs de 2030

Par Jean-Christophe Castelain · Le Journal des Arts

Le 5 juillet 2011 - 324 mots

Un chercheur, disons en 2030, plongé dans les archives d’aujourd’hui de la presse spécialisée, notamment artistique, trouverait à peine un lointain écho de l’actualité internationale. Et pourtant, ce premier semestre 2011 est l’un des plus lourds que nous ayons vécu depuis longtemps. Le rythme a été tel qu’une information a chassé l’autre sans que l’on ait eu le temps d’en prendre toute la mesure : révoltes arabes, tremblement de terre au Japon puis accident nucléaire de Fukushima, guerre en Lybie, mort d’Oussama Ben Laden, affaire DSK I et II, crise grecque, bactérie E.colie…. Il pourrait sembler étrange à nos futurs lecteurs que le JdA, pour ne parler que de lui, ait surtout consacré ses manchettes à l’annulation de l’Année du Mexique, aux polémiques sur l’hôtel de la Marine ou la Maison de l’histoire de France, à la montée de la Chine dans le marché de l’art, au succès de l’expo « Monet », aux bisbilles au Palais de Tokyo, ou encore à la décevante Biennale de Venise, sans mettre sur le même plan l’actualité internationale, autrement plus importante. Avec le recul du temps, un tel décalage pourrait apparaître aux chercheurs de demain comme de l’insouciance ou de la désinvolture, de sorte que l’art et son marché seraient enfermés dans une bulle. Il n’en est évidemment rien. La rédaction du JdA se sent aussi concernée que tout un chacun par les événements internationaux. Mais le JdA n’est pas un journal d’information générale, il peut s’inscrire dans l’actualité seulement lorsque celle-ci recoupe son domaine d’intervention. Chaque fois que cela a été possible, nous avons ainsi rendu compte de la situation des musées ou des expositions au Japon, des pillages en Égypte, des abus de la famille Ben Ali. En revanche, tous ces événements laisseront des traces dans les œuvres d’art à venir, véritables capteurs des soubresauts de nos sociétés. Nous aurons donc l’occasion d’évoquer ces événements, plus tard, à travers le filtre et la sensibilité des artistes.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°351 du 8 juillet 2011, avec le titre suivant : À nos lecteurs de 2030

Tous les articles dans Opinion

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque