Vendredi 18 septembre 2020

L’index Gagosian

Par Jean-Christophe Castelain · Le Journal des Arts

Le 15 mars 2016 - 356 mots

À l’heure de la mondialisation, certains s’amusent à comparer le pouvoir d’achat des pays en prenant comme indicateur le prix d’un Big Mac de la chaîne McDonald’s, implantée à peu près partout dans le monde. Dans le marché de l’art, il est maintenant possible de mesurer le nombre de riches simplement en regardant la carte des seize succursales de Larry Gagosian. Selon les données du Crédit suisse rapportées par la société Arts Economics dans son étude annuelle commandée par la foire Tefaf, 48 % des grosses fortunes habitent aux États-Unis. Il y a plusieurs façons de compter les riches : le Crédit suisse recense ceux qui possèdent un patrimoine supérieur à 50 millions de dollars, soit 124 000 personnes dans le monde en 2015. Or, parmi les seize galeries Gagosian, sept sont installées aux États-Unis, soit 44 % de son réseau ! Ensuite, la corrélation hiérarchique est à peu près respectée. La Grande-Bretagne abrite 4 % des fortunés et compte trois galeries, la France, 3 % des millionnaires et deux antennes. L’Italie, la Suisse, Hongkong, où résident de nombreuses grosses fortunes, disposent aussi de leur galerie Gagosian. On notera au passage que Bruxelles ne figure ni dans le tableau du Crédit suisse ni dans le tableau de chasse de « Larry ». En revanche, curieusement l’Américain a installé une antenne dans la ville d’Athènes qui n’est pas au mieux de sa forme, alors qu’il ne dispose d’aucun lieu en Allemagne où l’on dénombre plus de riches (4 %) qu’en France. L’explication, pour l’Allemagne, réside sans doute dans le fait qu’aucune de ses grandes villes n’offre une concentration suffisante de collectionneurs justifiant la création d’une galerie. La richesse est géographiquement beacoup plus distribuée en Allemagne qu’en France. Dès lors, l’ouverture récente d’un seizième espace à San Francisco par l’homme d’affaires galeriste est un bon indicateur de l’existence d’un marché dans la ville du nord de la Californie. Californie où vivent une bonne partie des 1 % les plus riches de la planète qui possèdent autant que les 99 % restants de la population, selon le dernier rapport de l’ONG Oxfam, qui mesure les inégalités dans le monde.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°453 du 18 mars 2016, avec le titre suivant : L’index Gagosian

Tous les articles dans Opinion

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque