Samedi 7 décembre 2019

L’îlot France

Par Jean-Christophe Castelain · Le Journal des Arts

Le 20 septembre 2011 - 326 mots

Nous écrivions ici même avant la trêve estivale combien l’art semblait à l’écart des turbulences du monde. Mais il est une tempête qui, elle, le frappe durement : la crise de la dette souveraine. L’inquiétude des marchés financiers sur la capacité des États européens à rembourser leurs dettes a obligé ces derniers à tailler dans les dépenses publiques pour présenter des déficits budgétaires plus ou moins équilibrés pour la période 2011-2015. Partout la Culture fait les frais de la rigueur. Ce ne sont que baisses de subventions, fermetures de sites ou d’agences et licenciements. Par comparaison, la France est un îlot de stabilité dans une mer démontée, sans que les acteurs de la culture en aient vraiment conscience.

Bien sûr, les chantiers sont nombreux et jamais finis : combien de monuments historiques qui nécessitent des travaux de restauration, combien de musées sans moyens pour documenter et enrichir leur collection, sans parler de la création qui requiert un soutien constant. La situation en France n’est pourtant pas aussi rude qu’aux Pays-Bas ou en Angleterre, fermetures de sites et licenciements se comptent sur les doigts d’une main.

En attendant des jours meilleurs, c’est l’occasion de trouver « à froid », plutôt que dans l’urgence, des pistes pour faire mieux à budget constant, en espérant ne pas être rattrapé par la « règle d’or » et devoir faire autant avec des budgets en berne. C’est l’opportunité de faire un vaste audit sur les modes de fonctionnement des musées, monuments, centres d’art et structures de soutien à la création afin de réorienter des dépenses peu pertinentes. À commencer par le ministère de la Culture, qui a su préserver tant bien que mal son budget mais dont l’affaiblissement appelle à une redéfinition de ses missions et donc de ses moyens humains. Il manque aussi un outil pour partager les bonnes et les mauvaises expériences. Le Journal des Arts se fait régulièrement l’écho de celles-ci, mais l’enjeu mériterait un programme plus institutionnel.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°353 du 23 septembre 2011, avec le titre suivant : L’îlot France

Tous les articles dans Opinion

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque