Mercredi 17 octobre 2018

Ligne rouge

Par Jean-Christophe Castelain · Le Journal des Arts

Le 26 février 2013 - 307 mots

Il est toujours tentant d’additionner trois faits et d’en faire une tendance, surtout lorsque cela concerne un sujet sensible comme le sont les nominations dans le secteur public. Le remplacement de l’ancien directeur de l’Inrap, Arnaud Roffignon par un élu ex-porte-parole de Jean-Pierre Chevènement, Pierre Dubreuil, relève-t-il du « flingage généralisé » selon des propos de Frédéric Mitterrand, rapportés par LePoint.fr ? Cette nomination s’ajoute à deux autres récentes très politiques. Il y a d’abord eu le remplacement de Renaud Muselier à la tête de l’Institut du monde arabe (IMA) par Jack Lang. Puis l’aval du ministère pour l’élection de Jean-Jacques Aillagon, qui avait opportunément soutenu François Hollande, à la présidence des Musées des arts décoratifs. Y a-t-il donc matière à polémique ? On peut avancer que les trois impétrants n’ont pas démérité et que leur carrière professionnelle plaide pour leur nomination. On peut aussi faire remarquer que la droite n’est pas exemplaire dans ce domaine, l’ex-député UMP marseillais était aussi légitime à l’IMA que pourrait l’être, par exemple, Jean-Noël Guérini à la Cour des comptes, mais est-ce raison pour faire de même ? On peut également dédramatiser les enjeux : en dehors de quelques dossiers sensibles (intermittents du spectacle, audiovisuel public..), il y a un consensus en France des grands partis politiques sur la culture en général, et le patrimoine et la création en particulier. Bref, la ligne rouge n’est pas franchie et on ne peut pas parler d’une haute administration culturelle PS. Il est toutefois regrettable qu’il n’y ait aucune femme parmi ces trois nominations. La parité en a même pris un coup, puisque Jean-Jacques Aillagon remplace Hélène David-Weill. Le vrai test est à venir avec le remplacement d’Henri Loyrette au Louvre, et le sort de Bruno Racine à la BnF. On surveillera aussi les mouvements dans les Drac, moins visibles mais tout aussi critiques.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°386 du 1 mars 2013, avec le titre suivant : Ligne rouge

Tous les articles dans Opinion

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque