Vendredi 15 février 2019

Les nouveaux centres

Par Philippe Régnier · Le Journal des Arts

Le 24 novembre 2009 - 341 mots

L’art a-t-il encore des capitales ? Après la prééminence de Paris à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle, puis celle de New York qui l’a détrônée à l’issue de la Seconde Guerre mondiale, l’époque actuelle est marquée par un éclatement, une fragmentation du monde de l’art en une multitude de capitales artistiques, qui le sont parfois de façon seulement temporaire. Tel est le cas de Venise lors de la Biennale des arts visuels, et plus encore de Cassel (Allemagne) au moment de la Documenta. Ce mois-ci, c’est la capitale du Cambodge, Phnom Penh, qui s’inscrit sur la carte mondiale de l’art en accueillant du 28 novembre au 20 décembre la deuxième édition de PhotoPhnomPenh, un festival consacré à la photographie contemporaine.
Mais le plus grand chantier à l’échelle de la planète est situé dans les Émirats arabes unis, à Abou Dhabi, où va s’ouvrir d’ici à 2013 un ensemble exceptionnel de nouveaux musées. Très volontaristes, les instances locales se sont même lancées dans l’organisation d’une foire d’art, qui vient de se dérouler dans l’hôtel Emirates Palace. Prenant la suite du salon Art Paris Abou Dhabi, la manifestation, qui y a pourtant mis le prix, n’a cependant pas réussi à attirer les collectionneurs et conservateurs de musées internationaux qui y étaient attendus. L’émirat entend en tout cas se positionner dès aujourd’hui à l’échelle internationale en ouvrant des espaces d’expositions sur l’île de Saadiyat, en préfiguration des institutions qui s’y installeront, le Louvre et le Guggenheim.
Ce dernier poursuit d’ailleurs son développement international avec un projet à Guernica, tandis que, de son côté, le Louvre pose le 4 décembre la première pierre de son antenne à Lens (Pas-de-Calais). Enfin, en Lorraine, le Centre Pompidou-Metz ouvrira ses portes début mai 2010. Les régions ne sont en effet pas en reste. Une multitude de villes, parfois petites et moyennes, se sont fait une place sur la carte artistique nationale et internationale grâce aux programmes exigeants de leurs musées, centres d’art et Fonds régionaux d’art contemporain. Ici aussi, l’art est capital.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°314 du 27 novembre 2009, avec le titre suivant : Les nouveaux centres

Tous les articles dans Opinion

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque