Dimanche 1 novembre 2020

Éditorial

Le Grand Palais échappe à la crise

Par Philippe Régnier · Le Journal des Arts

Le 3 mars 2009 - 305 mots

Paris a vécu une semaine de folie avec la vente de la collection Yves Saint Laurent-Pierre Bergé. Les caméras du monde entier étaient braquées sur la capitale pour cet événement qui a largement dépassé le champ stricto sensu du marché de l’art. L’hommage qu’ont rendu plusieurs dizaines de milliers de personnes au couturier, en attendant parfois plusieurs heures pour visiter l’exposition de la vente au Grand Palais, est en lui-même éloquent. Face à un marché new-yorkais atone, Paris a fait preuve d’une éclatante vitalité, se positionnant résolument comme une place centrale pour le marché. Les acheteurs du monde entier ont répondu présents et ont porté les enchères jusqu’à des sommets parfois jamais atteints. Preuve en est de la capacité de la capitale française à accueillir de grandes ventes. Quels enseignements peut-on tirer de cet événement hors norme ? Tout d’abord que les œuvres de très haute qualité, avec un fort pouvoir iconique, associées à des provenances prestigieuses continuent de se vendre bien, et même très bien. Comme dans une bulle, le Grand Palais semblait même avoir miraculeusement échappé à la crise. Les pièces en deçà en termes de qualité et trop généreusement estimées ne trouvent toujours pas preneur, et l’aura de la provenance Yves Saint Laurent n’y a rien fait. La vente a cependant parfois tourné à la pêche aux fétiches quand des cristaux de roche, curieusement réunis dans la vente Art déco, ont atteint plus de 30 000 euros, pulvérisant leur estimation de 3 000 euros !
Dans la morosité ambiante, cette vente exceptionnelle a indubitablement été un signal fort lancé au marché de l’art. Suffira-t-elle pour redonner confiance aux professionnels et collectionneurs ? La vente Yves Saint Laurent-Pierre Bergé aura-t-elle asséché le marché ? The European Fine Art Fair qui s’ouvre le 12 mars à Maastricht, devrait apporter les premiers éléments de réponse.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°298 du 6 mars 2009, avec le titre suivant : Le Grand Palais échappe à la crise

Tous les articles dans Opinion

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque