Samedi 5 décembre 2020

Éditorial

Feuille de route

Par Philippe Régnier · Le Journal des Arts

Le 16 novembre 2010 - 321 mots

Elle aura mis du temps à aboutir, la grande réforme de la politique culturelle française à l’étranger ! Depuis 1922, la création hexagonale bénéficiait pour ses projets hors de nos frontières du soutien de l’Association française d’action artistique (AFAA), laquelle ne prit ce nom qu’en 1934. À partir de son arrivée en 1999 à la direction de la vénérable association, Olivier Poivre d’Arvor n’aura de cesse d’en élargir le périmètre. L’AFAA fusionne d’abord en 2000 avec l’association Afrique en créations. Mais un pas plus important est franchi en 2007 quand l’AFAA intègre l’Association pour la diffusion de la pensée française (ADPF) et prend le nom de « CulturesFrance », qu’Olivier Poivre d’Arvor impose contre vents et marées. Un comble pour celui qui a finalement été nommé en septembre à la tête de la radio France-Culture ! Mais le projet caressé est plus vaste et vise notamment à intégrer le puissant et hétéroclite réseau des Alliances françaises. Cette fusion ne se fera pas et tout juste sera acquise l’utilisation d’un même logo pour l’ensemble des opérateurs culturels français à l’étranger. Nommé au Quai d’Orsay, Bernard Kouchner – dont nous publions dans notre dossier l’un des derniers entretiens en tant que ministre des Affaires étrangères et européennes – va porter cette réforme qui aboutira le 1er janvier prochain à la création d’un nouvel établissement public à caractère industriel et commercial : l’Institut français. Présidé par Xavier Darcos, cet organisme pilotera notamment les cent trente-cinq centres et instituts culturels français présents dans le monde. Mais au-delà des querelles de pouvoir et de la défense de pré carré, qui ont ralenti cette réforme, c’est la diffusion de la création artistique et de la pensée hexagonales à l’étranger qui est en jeu. Face à une concurrence de plus en plus rude et au déplacement des zones stratégiques, il est indispensable, aujourd’hui, d’être plus présent et plus efficace. Telle est la feuille de route de l’Institut français.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°335 du 19 novembre 2010, avec le titre suivant : Feuille de route

Tous les articles dans Opinion

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque