Dimanche 18 novembre 2018

Étranges passerelles

Par Philippe Régnier · Le Journal des Arts

Le 27 juillet 2007 - 334 mots

À peine quelques semaines après la signature dans les Émirats arabes unis de l’accord intergouvernemental qui permettra la création du Louvre Abou Dhabi, ses effets n’ont pas tardé à se faire sentir en France. Pourtant attentifs, les observateurs n’ont sûrement pas saisi la portée des propos que le ministre de la Culture français a tenus le 6 mars à Abou Dhabi : « Parce que chacun peut craindre le choc des civilisations, le choc des religions, le choc des cultures, eh bien, nous avons à cœur de créer des ponts, de créer des passerelles ». Certes, dans cet échange bilatéral, la France allait apporter son savoir-faire dans le domaine des musées et prêter des œuvres. Mais en retour, qu’allait être l’apport en termes de civilisation, de culture de ce pays des Émirats arabes unis à la France ? À la lecture des faits, peut-être est-ce la manière dont il musèle les opposants au régime en général et au Louvre Abou Dhabi en particulier. Le site Internet La Tribune de l’art, qui a lancé une pétition contre ce projet, est par exemple censuré et totalement inaccessible depuis les Émirats. Voilà un moyen efficace de faire taire les grincheux ! De retour en France, Renaud Donnedieu de Vabres n’a pas perdu son temps : il vient d’écarter de différents conseils des musées trois personnalités phares – Françoise Cachin, directrice honoraire des musées de France ; Roland Recht, professeur au Collège de France, et Michel Laclotte, président-directeur honoraire du Musée du Louvre – qui ont eu l’audace d’exprimer publiquement leurs réticences face au projet émirati. Ces sanctions résonneront aussi comme une mise en garde à l’adresse des futurs opposants aux projets du ministère…
La genèse du Louvre Abou Dhabi aura en tout cas un goût bien étrange puisqu’elle aboutit à la mise à l’écart de l’ancienne directrice du Musée d’Orsay (Cachin) et du père de l’établissement public du Musée du Louvre (Laclotte), deux personnalités à qui la carrière de l’actuel Président-directeur du Louvre, Henri Loyrette, doit tant…

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°256 du 30 mars 2007, avec le titre suivant : Étranges passerelles

Tous les articles dans Opinion

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque