Dimanche 21 octobre 2018

De l’utilité des classements

Par Jean-Christophe Castelain · Le Journal des Arts

Le 6 mai 2013 - 308 mots

Les classements sont comme les journaux people : on les raille, mais on ne résiste pas à l’envie d’y jeter un coup d’œil. Comme ses confrères (pour les hôpitaux, les lycées..), Le Journal des Arts a succombé depuis bien longtemps à cet exercice journalistique, en produisant le Palmarès des musées dont la dixième édition sera publiée très prochainement. Depuis l’an dernier, nous produisons aussi un classement des artistes contemporains vivants, dénommé Artindex, en partenariat avec Artfacts.net.

Classer, c’est mesurer. Artindex ne mesure pas directement le talent, mais l’exposition des œuvres d’un artiste. C’est un indicateur plus objectif que le chiffre d’affaires d’un artiste en ventes publiques (les seules données économiques disponibles) qui comporte des biais bien connus. Anri Sala, le grand gagnant du classement 2013 des artistes de la scène française n’est pas plus « important » qu’Adel Abdessemed (13e), Laurent Grasso (33e) ou Latifa Echakhch (44e) qui sont de la même génération que lui, mais ses travaux sont davantage exposés et depuis plus longtemps, dans des lieux internationaux plus légitimants. Il y a sans doute des effets de mode, des processus cumulatifs (le succès appelle le succès), des stratégies concertées ; il n’empêche, si un artiste est plus souvent exposé qu’un autre c’est que son travail séduit un plus grand nombre de commissaires, de collectionneurs, de critiques…

Ce type de palmarès peut influer naturellement sur la cote d’un artiste, rien de neuf en la matière, cela fait bien longtemps que le marché de l’art s’est emparé de la création contemporaine. Il y a aussi une autre lecture des deux classements Artindex. Les informations que nous mettons ainsi à disposition sont une mine pour les chercheurs et plus tard les historiens : rayonnement relatif des artistes, présence à l’international, relation avec les galeries. Objectiver les phénomènes, appuyer les commentaires sur des faits, est un journalisme que nous revendiquons.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°391 du 10 mai 2013, avec le titre suivant : De l’utilité des classements

Tous les articles dans Opinion

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque