Dimanche 25 février 2018

Éditorial

Bord de Loire

Par Philippe Régnier · Le Journal des Arts

Le 27 février 2008

« Notre patrimoine a tout à gagner d’une gestion de proximité, si elle est sous-tendue par un projet culturel fort, qui permet de faire vivre ce bien commun que nous avons en héritage et qu’il est de notre devoir d’ouvrir à nos concitoyens et de léguer aux générations futures. » Ces paroles pleines d’optimisme furent prononcées le 19 janvier 2007 par le ministre de la Culture de l’époque, Renaud Donnedieu de Vabres, lors de la signature du contrat scellant le transfert de propriété du château du Haut-Kœnigsbourg de l’État au conseil général du Bas-Rhin. Ce haut lieu de la culture alsacienne changeait alors de propriétaire, comme l’avait préconisé le rapport de René Rémond rendu à Jean-Jacques Aillagon en novembre 2003. Ce texte énumérait les 162 monuments susceptibles d’être transférés à des collectivités locales. Toujours aussi enthousiaste, Renaud Donnedieu de Vabres se félicitait ce même 19 janvier que près de 69 collectivités avaient alors fait acte de candidature. Un an après, force est de constater que le succès n’est pas au rendez-vous, puisque les monuments transférés se comptent sur les doigts d’une main !
Parmi ceux-ci figure le domaine de Chaumont-sur-Loire, acquis par la Région Centre et qui pourrait bien faire figure de modèle dans les années à venir. Situé le long de la Loire, ce lieu s’est fait connaître depuis 1992 avec le Festival international des jardins de création lancé par Jean-Paul Pigeat. L’ambition du conseil régional est aujourd’hui de transformer ce domaine, devenu établissement public de coopération culturelle, en premier « Centre international d’art et de nature ». Dès cette année seront par exemple exposées les photographies d’Andreas Gursky, tandis que Jannis Kounellis réalisera une commande pour le château dans le cadre d’une résidence qui vient de débuter.
Ce programme, qui s’annonce comme pilote, est malheureusement un cas désespérément isolé. Mais malgré ce peu d’engouement local, le ministère persiste en émettant l’hypothèse de céder certains musées nationaux aux collectivités territoriales. Seront-elles plus sensibles à ces sirènes ?

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°276 du 29 février 2008, avec le titre suivant : Bord de Loire

Tous les articles dans Opinion

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque