Vendredi 22 novembre 2019

Bernard Blistène repêché

Par Jean-Christophe Castelain · Le Journal des Arts

Le 26 novembre 2013 - 322 mots

Bernard Blistène (58 ans) va donc remplacer dans quelques jours Alfred Pacquement à la direction du Musée national d’art moderne. Il connaît bien le Centre Pompidou pour y avoir été longtemps conservateur, il en est actuellement le directeur du développement culturel. Ses passages dans les musées de Marseille et à l’inspection générale de la création artistique au ministère de la Culture lui ont aussi permis d’élargir son horizon, quoique limité à la France. À cette réserve près, son curriculum vitae plaide naturellement pour lui. Le problème est qu’il a été repêché in fine par Alain Seban, le président du Centre, et Aurélie Filippetti après avoir été écarté de la sélection finale. La procédure de recrutement qui se voulait exemplaire est en fait exemplaire des travers de l’administration française dans la désignation de ses directeurs : le fait du prince pour des candidats de second rang ou les sombres machinations comme c’est le cas à Beaubourg.

De la candidature surprise in extremis de Laurent Le Bon dont on se demande pourquoi il tient tant à quitter le Centre Pompidou Metz, à l’alliance extravagante entre ce dernier et Catherine Grenier, l’actuelle directrice adjointe du Musée national d’art moderne (Mnam) pour tenter de contrer la candidature donnée gagnante de l’Autrichien Max Hollein, en passant par un nouvel appel à candidature en septembre, tout est baroque dans cette histoire. Dès lors il ne faut pas s’étonner que si peu de directeurs étrangers aient posé leur candidature et que Max Hollein se soit rapidement désisté après deux articles et demi dans la presse. L’un des plus grands musées du monde se retrouve maintenant à devoir gérer des inimitiés personnelles à son plus haut niveau. Ici, pour en sortir, il serait judicieux de publier les projets des candidats et la feuille de route d’Alain Seban afin d’ouvrir un débat public sur l’avenir du Mnam qui dépasse la discussion sur les intrigues de couloir ou les grilles de salaire.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°402 du 29 novembre 2013, avec le titre suivant : Bernard Blistène repêché

Tous les articles dans Opinion

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque